Quantcast

D'après la science, les personnes qui n'arrivent pas à se lever et traînent tard au lit seraient des génies !

Par Clément P.| 758 partages
On vous a peut-être déjà reproché « de vous lever tard », « d’abuser de la grasse mat’ » ou encore « de passer vos journées au lit » ? Et bien déculpabilisez dès maintenant… car c’est bien !

En effet, des scientifiques ont récemment démontré que le sommeil serait étroitement lié à la créativité, l’imagination ou encore la réflexion. Du coup, si vous êtes de ceux qui décalent encore et encore leur réveil pour rester sous la couette, ne changez pas vos habitudes. On vous explique tout.

@makissa

Nos confrères du Huffington Post se sont penchés sur une liste d’études scientifiques concernant les tous les avantages à être actif la nuit, et à roupiller en journée. Dans le lot, deux conclusions sont sorties du lot : ce mode de vie jouerait sur l’intelligence et sur la créativité.

Premièrement, pour ce qui est de l’intelligence, c’est l’Université de Madrid qui a levé le voile sur la question. Des chercheurs de l’établissement ont étudié les rythmes circadiens. Un rythme circadien est un rythme biologique d’une durée de 24 heures environ. Chez l’homme, le rythme veille-sommeil est celui qui marque le plus la vie quotidienne. Ainsi, les étudiants ont été classés en deux catégories, et il s’avère que de manière générale, ceux qui se couchent tard et qui traînent au lit le matin ont des raisonnements plus logiques et beaucoup plus structurés que les autres. En d’autres termes, ils seraient plus intelligents, au sens large du thème bien entendu.

Deuxièmement, concernant la créativité. Le Département de Psychologie de l’Université Catholique du Sacré-Cœur de Milan a mené l’enquête. Et les professeurs à l’origine de l’étude ont découvert que les personnes qui restent éveillées tard la nuit et qui font souvent la grasse matinée font, la plupart du temps, preuve de plus d’imagination et ont un regard singulier sur le monde.

C’est ce que nous explique la professeure Marina Giampietro, qui a dirigé les recherches : « Multiplier les situations qui sortent des habitudes prérequises encourage le développement d’un esprit non-conventionnel, et des capacités à trouver des alternatives et des solutions originales. Et être debout la nuit et dormir la journée, c’est tout sauf normal. Ainsi, vivre selon ce mode de vie inversé pourrait améliorer certaines de nos compétences intrinsèques. »

@petchersfashionfitness


Vous l’aurez compris, ce qu’il faut retenir, c’est que vivre la nuit et dormir le jour n’est pas si mauvais que vos chers parents vous l’ont laissé entendre pendant toute votre jeunesse. En réalité, la science a démontré que ce serait même positif. Désormais, vous saurez quoi répondre à tous ceux qui traitent de « flemmards » ou de « loque ». Finalement, le génie, c’est vous !
Source : Some Life
VIDEO : Ils appellent leur chat « Duchesse » qui donne naissance aux mêmes petits chatons Aristochats !
Partager sur Facebook

A découvrir aussi

Une nouvelle vague de selfie s'impose : Ces blogueuses refusent d'être complexées par leur acné
988 partages
Les plus belles coupes mulet réunies lors du premier festival européen organisé en Belgique
8 879 partages
Les selfies plus mortels que les requins selon une étude
625 partages
Le « plogging », le nouveu sport qui consiste à faire son jogging... en ramassant les déchets
19 309 partages
Pour les futurs mariés qui sont encore de grands enfants, voici le château gonflable spécial mariage
58 635 partages
Une maman photographie des petites filles en tant que princesses et athlètes car elles peuvent être les deux à la fois
1 738 partages