Quantcast

Des centaines de kilos de viande avariée polonaise retrouvées dans des entreprises agroalimentaires françaises

Par Timothy G.| 12 095 partages

Après le procès Spanghero sur la vente de viande de cheval dans des plats cuisinés, un nouveau scandale alimentaire a été dévoilé ce vendredi. Les services sanitaires du ministère de l’Agriculture ont retrouvé « 795 kilos » de viande avariée polonaise dans « neuf entreprises » françaises du secteur agroalimentaire.

« 150 kilos ont déjà été récupérés » dans les entreprises françaises de transformation « dupées », a indiqué le ministre de l’agriculture, Didier Guillaume, interrogé sur CNews.

L'affaire a été révélée par une enquête d'un journaliste en Pologne de la chaîne TVN24. Il a passé trois semaines au sein de l'abattoir de Kalinowo et a dévoilé des images de bovins traînés la corde au cou, manifestement malades, serrés dans un camion, ainsi que des carcasses entassées et des quartiers de viande impropres à la commercialisation.

795 kilos de viande avariée polonaise retrouvés dans neuf entreprises françaises. Crédits : Shutterstock / Alexandros Michailidis

Cette affaire intervient deux jours après l’ouverture d’une enquête en Pologne sur l’abattage et la commercialisation de bovins malades par un abattoir local, dont une partie a été distribuée dans des pays de l’Union Européenne.

Le ministre a souligné que « la traçabilité des produits lorsqu’ils arrivent en France marche plutôt bien » mais condamne les faits : « C’est une fraude terrible, une fraude économique, une fraude sanitaire d’un abattoir polonais. On ne sait pas s’ils sont partis dans le commerce, cela a pu rester dans des frigos. »

Le Commissaire européen à la Santé et à la sécurité alimentaire, Vytenis Andiukaitis, a annoncé une inspection en Pologne la semaine prochaine et appelé les autorités polonaises à assurer le respect des normes européennes.

La Pologne est connue pour être un grand exportateur de viande en Europe. « 2,7 tonnes ont été vendues à des pays membres de l’UE (Finlande, Hongrie, Estonie, Roumanie, Suède, France, Espagne, Lituanie, Portugal et Slovaquie) », a déclaré le responsable des services vétérinaires polonais, Pawel Niemczuk. S’ajoute à ça, les 7 tonnes de viande provenant de cet abattage qui ont été distribuées dans une vingtaine de points de vente en Pologne.

Source : LCI
VIDEO : Le « violentomètre » permet aux couples de mesurer la violence dans leur relation
Partager sur Facebook

A découvrir aussi

Limitation de vitesse à 80 km/h : Le Sénat donne raison aux opposants de la mesure et la qualifie de « disproportionnelle »
3 319 partages
Les réactions Twitter les plus drôles sur la victoire compliquée de la France face à l'Australie
462 partages
12 destinations parmi les plus prisées du monde, et les mois les moins chers pour s'y rendre
1 306 partages
Le député-mathématicien Cédric Villani livre ses observations sur le bon développement de l'Intelligence Artificielle, pour que la France devienne leader en la matière
373 partages
De la dislocation cervicale à l'asphyxie, le sort choquant réservé aux souris dans les laboratoires français dénoncé par une lanceuse d'alerte
6 711 partages
Cette illustratrice, à travers ses dessins, pointe du doigt les préjugés sur la Chine et les chinois
813 partages