Quantcast

En Afrique du Sud, cette grand-mère de 85 ans épate son monde en courant des semi-marathons en presque 2 heures

Par Timothé G.| 405 partages

À 85 ans, cette Britannique qui s’est installée en Afrique du Sud en 1970 vit à un rythme digne d’athlètes de haut niveau ! Tous les matins, à 5 heures, l'ex-pianiste de concert Deirdre Larkin s’impose un entraînement de 8 kilomètres dans les environs de Johannesburg (Afrique du Sud).

Alors qu’elle ne court de manière régulière seulement depuis 2010, sa progression a été très fulgurante. Et aujourd'hui elle termine le semi-marathon (21,097 km) en un peu plus de 2 heures et affole les chronos.

Le déclic est arrivé au début des années 2000, lorsque son médecin lui a annoncé qu’elle allait avoir de l’ostéoporose, une maladie qui se caractérise par une perte de la résistance des os qui peut entraîner des fractures. Alors que les médicaments que lui prescrivait son médecin ne faisaient aucun effet, elle s'est mis en tête e courir pour accompagner son fils lorsqu'il est revenu vivre chez elle : « Au début je courais trois foulées et je m’arrêtais pour marcher trois pas ».


Crédit photo : Capture d'écran / YouTube

Depuis le début de sa nouvelle passion, elle a amassé des tonnes de récompenses ! Entre les 500 médailles qui trônent fièrement sur son tableau, on retrouve chez elle de nombreux trophées et des coupures de presse à son sujet, elle a même battu deux records du monde. Toutes ces distinctions lui ont permis d’acquérir une notoriété et lui ont valu de nombreux encouragements de la part d’autres coureurs. Elle déclarait après un 10 km à Pretoria en juin : « Les gens, quand ils me doublent (car il y en a quand même beaucoup qui me doublent), me saluent ! Ils me disent : Hé, c'est vous qu'on a vu à la télévision. Mais on ne parle pas longtemps car on doit garder notre souffle ».

Crédit photo : Capture d'écran / YouTube

Pour arriver à boucler en un an 65 courses dont quelques semi-marathons, elle suit tous les jours ses petites habitudes : réveil à 5 heures, pas de sucre, pas de sel, pas de café. Ses après-midi sont dédiés aux cours de piano qu'elle donne dans un lycée du nord de la ville ! Et le rythme qu’elle suit semble bien lui convenir parfaitement : « Mon sang circule plus vite dans mes veines, je sens tous mes muscles, je ne pouvais pas imaginer que j'en avais autant. Je me sens en vie, j'ai bien plus d'énergie ».

Crédit photo : Capture d'écran / YouTube

« Si quelqu’un vous dit que vous êtes trop vieux pour faire quelque chose, vous ne l’êtes pas ». Elle en est la preuve vivante puisqu’elle a obtenu son diplôme de musique à 57 ans et son master à 63 ans !

Crédit photo : Capture d'écran / YouTube

Aujourd’hui, sa vie tourne autour de la course, et elle n’est pas près de raccrocher les crampons : « Je peux imaginer une vie sans courir, mais ce serait comme une mort lente. Je continuerai de courir tant que je le pourrai. Même sur une seule jambe, je suis sûre que je pourrai y arriver ».

Source : You Magazine TV
Nous avalons 5 grammes de plastique par semaine, selon un rapport WWF
Partager sur Facebook