Quantcast

À 18 ans, il invente un aimant à micro-plastiques qui nettoie les océans !

Par Laura H.| 2 533 partages

Un Irlandais de 18 ans a été récompensé pour une invention dont on avait absolument besoin : un aimant capable de capturer les micro-plastiques dans les océans.

Une idée ingénieuse conçue par un vrai petit génie… Fionn Ferreira, un jeune Irlandais de 18 ans, vient de remporter le Google Science Award ainsi qu’une bourse de 45 000 euros en récompense pour son invention révolutionnaire : un aimant à micro-plastiques pour nettoyer les océans.

On le sait tous, la pollution ravage les océans depuis plusieurs années maintenant, ce n’est malheureusement pas une nouvelle, mais un autre fléau appelé « les micro-plastiques » se cache dans nos océans

Ce sont des particules quasiment invisibles à l’œil nu qui ont une taille inférieure à 5mm et sont beaucoup trop petites pour être filtrées. Elles sont issues de la dégradation de déchets plus gros, de produits cosmétiques ou de vêtements synthétiques.

Le problème, c’est que ces micro-plastiques représentent un danger pour la faune marine et l’Homme, pour cause, les animaux marins s’en nourrissent à leur insu et nous aussi. D’après une étude menée par l’Université belge de Gand, les amateurs de crustacés ingèreraient entre 2000 et 11000 fragments de plastique chaque année.

C’est là qu’intervient l’invention de Fionn Ferreira, l’adolescent de 18 ans a, en effet, utilisé des ferrofluides (liquides magnétiques), une combinaison d’huiles, de poudre de magnétite et d’aimants afin d’extraire les particules de l’eau. Au cours des 1000 tests réalisés, il a pu éliminer plus de 87% des micro-plastiques des échantillons d’eau.

« La méthode utilisée a été plus efficace pour les fibres obtenues à partir d’une machine à laver et moins efficace pour les plastiques en polypropylène. L’étape suivante consiste à faire évoluer cette activité à l’échelle industrielle » a-t-il confié à The Journal pour une interview.

Comme quoi, il n’y a pas d’âge pour sauver la planète, tout le monde peut s’y mettre !

Les bateaux de croisière responsables d'une pollution colossale aux abords des côtes européennes
Partager sur Facebook