Quantcast

À Strasbourg, les bus s'arrêteront à la demande des femmes pour prévenir les agressions

Par Timothé G.| 4 984 partages

À partir du lundi 17 juin, les femmes qui voyagent seules ou avec des enfants pourront demander à descendre au plus près de chez elles après 22 heures. Ce dispositif va être mis en place sur la ligne de bus 24 de la ville entre les arrêts « l’Ancienne douane » et « Neuhof Stéphanie ».

Cette proposition de la Compagnie des transports strasbourgeois vise à réduire les risques d’agression la nuit entre les arrêts de bus et le domicile. Cela va permettre à de nombreuses personnes de rentrer plus sereinement chez elles.

Il sera possible de demander au chauffeur de demander de s’arrêter entre deux arrêts entre 22 heures et jusqu’à la fin du service, vers minuit. Pour cela, les personnes qui veulent s’arrêter doivent le signaler au chauffeur lorsqu’elles montent dans le bus ou bien un arrêt avant la descente désirée.

Crédit photo : Cour européenne des droits de l'homme au crépuscule avec un bus vide qui roule vite dans la rue / Shutterstock

Le chauffeur a pour obligation de s’arrêter, en respectant les conditions de sécurité pour stationner. Cependant, monter entre deux arrêts est impossible, il faudra se rendre aux arrêts les plus proches.

L’expérience qui avait été proposée le 8 mars dernier, va durer entre six et neuf mois. Si le bilan est positif, d’autres lignes de Strasbourg sont susceptibles de s’y mettre également.

Ce système a déjà été mis en place dans plusieurs autres villes françaises, notamment en Seine-et-Marne et en Seine-Saint-Denis.

Source : France Bleu
Partager sur Facebook

A découvrir aussi

Avec son super déhanché, ce soignant américain redonne le moral aux jeunes patients
1 065 partages
Un médicament approuvé aux États-Unis pour lutter contre l'endométriose, ce mal qui ronge une femme sur dix
1 968 partages
Cette image d'un cygne qui attend tranquillement le tram à Strasbourg a fait le tour des réseaux sociaux
7 738 partages
Avec brio, cet artiste embellit les rues de magnifiques peintures d'enfants
1 099 partages
En rémission, elle accompagne les femmes qui perdent leurs cheveux dans cette dure étape de la maladie
862 partages
Une association lance une campagne d'information contre les violences éducatives
3 127 partages