Quantcast

Un ours polaire a été repéré en pleine ville, à plus de 800 km de son habitat en Russie, affamé et exténué

Par Timothé G.| 50 513 partages

La quête de nourriture oblige régulièrement les animaux à se rapprocher des villes les plus proches de leur habitat naturel. Cette semaine, c’est un ours polaire qui a été repéré dans la ville de Norilsk, dans l’arctique russe, en train de fouiller dans les bennes à ordure, à plus de 800 km de son habitat traditionnel.

Les images de l’animal déambulant dans la ville industrielle ont fait le tour des réseaux sociaux. Il apparaît exténué, perdu sur ces photos dans des endroits qui ne lui conviennent pas. D’après un responsable local des services environnementaux, Alexandre Korobkine, l’ours a été aperçu pour la première fois dimanche soir, dans la zone industrielle de Talmakh, au nord-est de Norilsk.

« Il se déplace encore dans les alentours d’une usine, sous le contrôle des policiers et des services d’urgence qui s’assurent de sa sécurité et de celle des habitants. »

Une équipe de spécialistes doit arriver en ville ce mercredi pour l’examiner et décider de son sort. C'est une situation qui inquiète, alors que les ours n’hésitent plus à se rapprocher des zones urbaines pour s’alimenter. Au risque de perdre la vie.

Ces dernières années, les incursions d’ours polaires sont devenues de plus en plus fréquentes, à mesure que leur quête de nourriture se complexifie. Le changement climatique et la fonte des glaces réduisent chaque jour leur habitat, ainsi que leurs moyens de se nourrir.

Les ours polaires sont reconnus comme étant une espèce en danger et leur chasse est interdite en Russie.

En avril dernier, un ours avait été aperçu à Kamtchatka, dans un village à l’extrême nord-est de la Russie, à plus de 700 km de chez lui.

Partager sur Facebook