Quantcast

Des villes ont décidé de ne plus tondre leurs bords de route au Royaume-Uni pour que la nature reprenne ses droits

Par Timothé G.| 2 110 partages

Au Royaume-Uni, des villes ont décidé de ne plus tondre leurs bords de route pour laisser les fleurs et herbes pousser pour que les insectes reviennent. Une façon de rendre à la nature ses droits et d’embellir les routes.

Quoi de mieux que retrouver des fleurs et un énorme panel de couleur sur les bas-côtés pour redonner le sourire à des automobilistes, cyclistes ou piétons ? De l’autre côté de la Manche, il semble que les habitants soient prêts à faire table rase du béton fade que l’on retrouve partout au profit de la couleur.

C'est une association qui est à l’origine de cela. Depuis 2013, Plantlife promeut la sauvegarde de la biodiversité. Pour cela, les membres encouragent les conseils municipaux britanniques à stopper la tonte des pelouses systématique, surtout en bords de route.

Crédit photo : BBC

Deux arguments sont alors utilisés : la démarche écologique, les insectes reprennent possession de ces espaces verts, notamment les abeilles et cela permet aux maires d’économiser de l’argent.

Cela semble fonctionner puisque plusieurs villes ont pris part à cette initiative ! On retrouve entre autres la ville de Rotherham et bien d’autres comme Birmingham et Newcastle… Sarah Allen, conseillère municipale de Rotherham, a indiqué dans un rapport la 20 juin dernier que la ville a « planté des fleurs sauvages sur huit kilomètres d’autoroutes au cours des six dernières années ».

« Semer tous les deux ans en début de saison et tondre une fois par an en fin de saison demande beaucoup moins de travail que l’approche traditionnelle consistant à tondre le gazon plusieurs fois au cours de l’année. » Ils économiseraient ainsi près de 23 000 £ (plus de 25 000 €) tous les deux ans.

Comme le précise l’association, le Royaume-Uni a perdu 97% de ses prés de fleurs en moins d’un siècle. « Nous voulons que les fleurs puissent fleurir afin que les pollinisateurs puissent travailler leur magie, que les graines mûrissent et tombent au sol, ainsi, la parure florale deviendra de plus en plus belle d’année en année. »

Crédit photo : Plantlife

Responsable à la British Beekepers Association, Pam Hunter a expliqué à la BBC : « La superficie couverte par les bords de route, les parcs et les jardins dont disposent les autorités locales est énorme, et il est vraiment dommage de les tondre constamment car ils pourraient fournir une quantité énorme de nourriture pour de si nombreux insectes pollinisateurs. »

Retrouver une telle initiative sur nos autoroutes françaises serait merveilleux, d’autant plus que comme le souligne Franziska Schrodt, expert en écosystèmes à la Notthingham Trent University, ces fleurs permettent de influent directement sur les personnes.

« De plus en plus de personnes sont maintenant conscientes des problèmes environnementaux, notamment de la pollution et de la perte de biodiversité. En effet, alors que certains continuent de considérer les berges non tondues comme désordonnées, la majorité des conducteurs les trouvent visuellement agréables et il a été démontré que les prés en bordure de route réduisaient considérablement le stress des conducteurs. »

Source : BBC
Partager sur Facebook