Quantcast

Balancetonsite.com, le nouveau portail pour protéger les enfants des contenus inadaptés que l'on trouve sur certains sites...

Par Pauline M.| 128 partages

Internet, malgré ses avantages, comporte de nombreuses limites, s'appliquant surtout au jeune public, souvent exposé à des contenus qu'ils ne sont pas supposés voir. Publicités, vidéos ou encore chats, tout est bon pour générer des cliques et donc de l'argent. Au prix de l'innocence des plus jeunes. Pour lutter et dénoncer ces travers, Balancetonsite a été créé.

Capture d'écran de Balancetonsite.com

Balancetonsite.com a vu le jour ce mercredi 30 mai. Ce site représente la première plateforme de signalement de contenus internet. Son initiateur ? L'association Ennocence, composé de bénévoles concernés par la question du numérique à l'heure actuelles où certaines dérives persistent. Créée en 2015, l'association aspire à protéger les enfants contre certaines images choquantes ou pornographiques.

Et si la question de protection paraît évidente, l'association pointe du doigt notamment « l’inaction des pouvoirs publics, des moteurs de recherche et des FAI (...) qui refusent la plupart du temps de déréférencer ou bloquer l’accès aux sites de streaming et de téléchargement illégaux, a permis la prolifération de ces sites, qui se financent grâce à des réseaux de régies publicitaires agressives et illégales qui y diffusent des contenus inappropriés. »

Une plateforme qui servira donc d'appui pour les parents, souvent inquiets de ce que leurs enfants peuvent trouver sur internet puisque 42% d'entre eux estiment que leurs enfants ont été exposés à des contenus violents ou pornographiques, selon une étude de Ennoncence. Une exposition, qui résulte, dans la majeure partie du temps, d'une activité sur un site de streaming (pour regarder des films gratuitement). En ce sens, « 66% des parents considèrent que les mesures mises en place par les pouvoirs publics ne sont pas suffisamment efficaces pour protéger leurs enfants. »

En pratique, pour parvenir à signaler un contenu inadapté, il vous suffira de remplir un formulaire (nom, prénom, adresse mail) qui nécessite d'entrer l'URL du contenu en question y associer une image, si vous le pouvez, comme par exemple une capture d'écran. Puis, vous devrez sélectionner le type de publicités à laquelle votre enfant a été exposé parmi lesquels « pornographies », « jeux addictifs » ou « autres ».

Il ne suffit pas d'être parent pour signaler un contenu choquant mais d'être concerné par le problème et participer à la sécurité des enfants. De plus, ces signalements permettront à la ministre de la Culture, Françoise Nyssen d'établir une liste noire des sites illégaux qui génèrent ces publicités. Pour établir cette liste, il est alors primordial de se montrer solidaire et signaler ces sites.

Source : Balance ton site
VIDEO : Le chanteur Ed Sheeran rend une visite surprise à des enfants malades de Lyon
Partager sur Facebook

A découvrir aussi

Les coffrets Polly Pocket reviennent et les premières images de cette nouvelle collection ont été dévoilées
787 partages
Quand Gal Gadot surprend les enfants malades d'un hôpital de Virginie en débarquant en tenue de Wonder Woman
502 partages
« Pas d'écran du tout avant trois ans »  : l'appel d'un neuropsychiatre pour protéger les enfants
234 755 partages
Selon un collectif, dans un livre pour enfants sur le corps humain, Michel Cymes, qui en est l'auteur, «oublie» de parler du sexe féminin. Et des parents s'insurgent
766 partages
20 parents qui ont un excellent sens de l'humour, quitte à se moquer de leurs enfants...
1 329 partages
En dénonciation des victimes infantiles lors des fusillades aux États-Unis, 7000 paires de chaussures ont été déposées sur la pelouse du Capitole
484 partages