Quantcast

Un photographe dénonce la maltraitance effectuée sur les éléphants dans un parc animalier en Inde !

Par Laura H.| 7 683 partages

Un photographe en quête de la vie sauvage a partagé plusieurs photos d’éléphants en Inde, enchaînés et maltraités, afin de montrer au grand jour l’abus exécuté sur les animaux.

Adepte de la photographie en milieu sauvage, un photographe écossais de 47 ans a récemment voyagé en Inde et plus précisément au Parc National Bandhavgarh à Madhya Pradesh, afin d’y photographier de jeunes tigres.

Facebook/Norman Watson

Et si le photographe n’a pas eu de peine à voir que les tigres furent en bonne santé, il fut plus ou moins irrité lorsque pendant son passage dans le parc, il fit la découverte d’un groupe d’éléphants (pour la plupart des bébés) enchaînés, maltraités à coups de cannes et « hurlant à l’agonie », utilisés comme des attractions touristiques.

Et il ne s’arrête pas là ! En effet, Norman Watson décide d’aller plus loin encore dans ses propos et de dénoncer un peu plus les conditions de vie de ces derniers, mais cette fois en accordant une attention particulière aux bébés éléphants, très « amaigris » selon lui. Il a également précisé qu’ils étaient enchaînés à des arbres, et mis en cages pour la plupart.

Facebook/Norman Watson

Facebook/Norman Watson

Facebook/Norman Watson

« J’étais tellement en colère, il y avait cinq personnes dans le groupe avec moi, ils ont été témoins de tout, ils étaient furieux. Nous étions sous le choc […] Les cris des éléphants lorsqu’ils se faisaient fouettés me faisaient des frissons dans le dos. Ils étaient tellement en détresse qu’ils pleuraient, pendant que nous étions à quelques mètres à hurler pour que cela cesse. »

Ce voyage avec les tigres à ses côtés, le photographe l’a fait en avril. Touché, il s’est vu dans l’obligation de partager ce que ces éléphants vivaient, dans cet endroit populaire, fréquenté par énormément de touristes.

« Il faut leur interdire de garder tout type d’animal, et surtout les éléphants […] ils ne devraient pas être montés par des gens. Ils devraient être protégés dans toute l’Asie. »

Facebook/Norman Watson

Facebook/Norman Watson

Norman Watson a ainsi déclaré qu’il adorait l’Inde, mais qu’il ne reviendrait plus à Bandhavgarh tant que les abus ne cesseront pas.

Source : Norman Watson
Partager sur Facebook