Quantcast

Un astéroïde, annoncé « potentiellement dangereux », devrait passer à côté de la Terre

Par Laura H.| 1 254 partages

Un astéroïde long comme trois terrains de football devrait passer tout près de la Terre dans la nuit de jeudi à vendredi, selon le site Live Science. Il s’agit de l’astéroïde 2008 KV2.

On vous voit déjà vous affoler à crier « C’est la fin du monde ! », mais non, pas cette fois… Il est classé comme étant « potentiellement dangereux » par la NASA et pourtant, il ne risque pas de s’écraser sur la Terre cette nuit, ni même dans les années à venir.

Il a été découvert le 28 mai 2008 et serait grand comme trois terrains de football selon le site Live Science. Cet astéroïde est un géocroiseur, son orbite l’amène à proximité de celle de la Terre. Il passera à seulement 0,045 unité astronomique (sachant qu'une unité astronomique correspond à la distance Terre-Soleil) de notre planète, soit 6,7 millions de kilomètres selon les données du Jet Propulsion Laboratory.

L'astéroïde 2208 KV2 s'apprête à passer à côté de la Terre. Crédit : shutterstock/alexyz3d

Il mesure entre 150 et 330 mètres de diamètre et devrait atteindre son point le plus proche de la Terre à très exactement 00h01, à une vitesse de 11,36 km/s ou 40.900 km/h.

Alors la question se pose : « Pourquoi est-il classé comme étant potentiellement dangereux ? » Minute papillon, on vous répond ! En réalité, tous les astéroïdes connus dont l’orbite les amène à moins de 7,5 millions de kilomètres de l’orbite terrestre et dont la taille est supérieure à 140 mètres disposent de ce qualificatif, alors pas besoin de s’inquiéter !

Aujourd’hui, aucun astéroïde connu ne présente de risque important à part l’astéroïde 2009 FB qui est de 1 sur 714, soit moins de 0,2% en 2185 selon le site de la NASA.

Rappelez-vous, en avril dernier, plus de 300 experts du monde entier s’étaient réunis afin de travailler sur le scénario fictif d’une collision avec un astéroïde. Les différents experts avaient décidé de la construction de six vaisseaux impacteurs pour le dévier de sa trajectoire. Trois d’entre eux avaient atteint leur cible, évitant un désastre dans la région du Colorado. Un débris de 80 mètres avait cependant continué sa route en détruisant New-York au passage, selon les conclusions du scénario fictif.

Source : Live Science
Robert Downey Jr se lance un nouveau défi : sauver la planète en l'espace de 10 ans
Partager sur Facebook