Quantcast

Il sauve la vie d'un ourson trouvé agonisant dans la forêt... Mais tous ses efforts pour le garder en vie auraient pu l'envoyer en prison !

Par Jérémy B.| 764 partages

Aux États-Unis, un homme s’est illustré en sauvant la vie d’un ourson après l’avoir trouvé gisant dans les bois. Un acte de bravoure qui aurait pu lui valoir la prison…


Photographe de métier, Corey Hancock est également un grand passionné de la nature. Une passion qui l’amène à effectuer des randonnées dans les plus beaux espaces sauvages que les États-Unis ont à offrir. Dans l’État de l’Oregon, il était en randonnée dans les montagnes Elkhorn lorsqu’il vit une silhouette gisant au sol. Il s’agissait d’un pauvre ourson en train d’agoniser…


Sur sa page Facebook, l’homme raconte les conditions de sa découverte et décrit l’état alarmant dans lequel était l’ourson : « étendu sur son dos, il semblait mort. Ses lèvres étaient bleues, ses yeux ouverts et figés dans le vague. La pluie tombait, trempant son ventre, sa respiration était poussive. J’ai pensé à mon propre petit garçon à la maison. L’ourson était un nourrisson. Est-ce que j’allais seulement rester là à le regarder mourir sous la pluie ? Non… Je me devais de faire quelque chose ».

Facebook / Corey Hancock


Ainsi, après avoir regardé les alentours pendant plusieurs minutes (et pris une photo de l’ourson) pour s’assurer qu’un prédateur n’allait pas débarquer à l’improviste, Corey Hancock est venu à la rescousse du pauvre ourson. Il l’a pris, l’a enroulé dans sa chemise en flanelle pour le réchauffer et l’a mis dans sa voiture : « Tout ce temps, j’étais persuadé qu’une maman ours allait venir m’attaquer » admet-il.


Alors qu’il conduit, son téléphone capte enfin du réseau. Il s’empresse de raconter ce qu’il lui arrive sur Facebook en demandant de l’aide, un avis professionnel, pour savoir où il pourrait emmener cet ourson. À ce moment-là, la petite bête s’arrête de respirer, amenant Corey Hancock à lui faire un bouche-à-bouche : « Sur mon troisième souffle, j’ai vu sa poitrine bouger. J’ai attendu, ça paraissait tellement long, il a repris une légère respiration, et on est reparti sur la route ».

Facebook / Corey Hancock


Pendant cet épisode, son message sur les réseaux sociaux commençait à susciter beaucoup de réactions, positives et négatives. Un ami lui recommande un vétérinaire mais ce dernier lui signale qu’il ne soigne pas les animaux sauvages. Corey Hancock emmène alors l’ourson, souffrant de déshydratation et de famine, au « Turtle Ridge Wildlife Center », un centre de soins pour animaux sauvages.

Facebook / Corey Hancock


Désormais, Elkhorn (nom que Corey Hancock a donné à l’ourson) est soigné dans un endroit chaud et reprend progressivement des forces. De son côté, son héros aurait pu être envoyé en prison… En effet, comme on vous l’a dit, son appel à l’aide sur les réseaux sociaux n’a pas engendré que des réactions positives.


Le Département de la Vie Sauvage de l’Oregon lui a notamment signalé qu’il était tout simplement illégal de transporter des animaux sauvages. Le protocole en vigueur oblige notamment les personnes à appeler directement le Département ou la police dans ces cas-là, sous peine d’une amende de 6 000 dollars (soit 5 600 euros) et d’un emprisonnement d’un an. Bien heureusement, au regard de l’héroïsme de Corey Hancock, qui a surtout agi instinctivement pour sauver la vie d’un animal, ce dernier ne sera finalement pas inquiété.

Facebook / Corey Hancock


Magnifique histoire, n’est-ce pas ?

France : un million de travailleurs vivent sous le seuil de pauvreté
Partager sur Facebook