Quantcast

La huitième merveille du monde a été retrouvée par des chercheurs néo-zélandais !

Par Timothé G.| 766 partages

Avis aux amateurs de découvertes, deux chercheurs du nom de Sascha Nolden et Rex Bunn pensent avoir découvert l’endroit où se trouvent les terrasses naturelles roses et blanches du lac Rotahama. Considérées comme la huitième merveille du monde, les terrasses de ce lac ont disparu après l’éruption volcanique du mont Tarawera le 10 juin 1886 en Nouvelle-Zélande.

Crédit photo : John Barr Clarke

Rex Bunn raconte au Guardian que les spectaculaires cascades du lac étaient très prisées par les touristes au milieu du XIXe siècle : « Elles devinrent l'une des principales attractions touristiques de l'hémisphère sud. Des navires chargés de touristes ont fait de périlleux trajets depuis le Royaume-Uni, l'Europe et l'Amérique pour les voir ».

Crédit photo : Charles Blomfield

Les deux chercheurs néo-zélandais ont fait cette découverte en se basant sur les écrits du géologue germano-autrichien Ferdinand von Hochstetter. Ce dernier y détaille précisément l’emplacement des terrasses dans des carnets de terrain avant l’éruption. Situées sous 10-15 mètres de boue et de cendres, elles pourraient avoir été conservées. Deux zones très larges avaient été créées au fil des années par les sources géothermales, un peu à la manière des terrasses de Pamukkale en Turquie. Les terrasses blanches étaient considérées à l’époque comme étant plus belles que les terrasses roses, les premières étant plus grandes et plus éclatantes que les secondes, dans lesquelles il était possible de nager !

Crédit photo : Charles Blomfield

Pour autant, la recherche de ces merveilles nécessite des financements, une équipe archéologique mais aussi de bénévoles pour faire ressortir ce magnifique lieu de sous terre. Les chercheurs sont déterminés dans leur quête, Bunn pense même qu'il est possible de leur rendre leur forme d'origine. SI le projet se concrétise, peut-être pourrons-nous dans quelques années faire un tour dans les terrasses naturelles roses et blanches du lac Rotahama !

Nous avalons 5 grammes de plastique par semaine, selon un rapport WWF
Partager sur Facebook