Quantcast

Éducation sexuelle à 4 ans : Marlène Schiappa met en garde contre ces rumeurs mensongères

Par Justine B.| 6 288 partages

Une publication Facebook a fait le tour de la Toile ce week-end. Elle affirmait, à tort, révéler le contenu des futurs « cours d'éducation sexuelle » dispensés en France dès l'âge de 4 ans. Interrogée sur le sujet, la Secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes a fermement démenti ces allégations.

« Attention, il y a des documents qui circulent qui ne sont pas vrais », a soutenu Marlène Schiappa. Crédits : Pressmaster / Shutterstock

Marlène Schiappa s'est insurgée, ce mardi 28 août, contre des publications virales affirmant que des cours d'éducation sexuelle seront dispensés à la maternelle et « apprendront la masturbation » aux petits. « Il est hors de question d'enseigner ni la masturbation, ni aucune pratique sexuelle à des enfants, et encore moins à 4 ans », a déclaré la secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes, lors d'un « Facebook Live » organisé par La République En Marche !.

« J'ai passé l'été à voir circuler sur les réseaux sociaux que nous avions légalisé la pédophilie, que nous allions apprendre la masturbation à la maternelle… Ai-je vraiment besoin de démentir ? », a-t-elle martelé, en réponse aux questions d'internautes.

« Attention, il y a des documents qui circulent qui ne sont pas vrais », a prévenu cette dernière, appelant chacun à se méfier de ces « fausses informations », « sans source », qui émanent « de tracts imprimés on ne sait pas par qui et de fausses vidéos publiées sur des sites conspirationnistes ».

À l’origine de la rumeur

Cette désinformation provient d'une publication Facebook relayée par Roubaix News le dimanche 26 août. On y voit un message prétendant dévoiler le contenu « des cours d’éducation sexuelle qui seront appliqués à la rentrée ». Le post - supprimé depuis - a suscité de vives réactions dans les commentaires et a été partagé près de 10 000 fois sur le réseau social. Il s’agit pourtant d’une « fake news », ces fameuses fausses informations dont il faut tant se méfier.

Capture d'écran Facebook Roubaix News

La réalité est tout autre. Depuis la loi de 2001, il est prévu trois séances annuelles « d'éducation à la vie affective et sexuelle », en rien des cours « de masturbation ou de pratiques sexuelles », affirme Marlène Schiappa. Durant ces classes, on apprend « le respect d'autrui », « le fonctionnement de son propre corps », « des informations sur les cycles reproductifs », ou encore ce qu'est « la notion de consentement », développe celle-ci.

Ces trois sessions prévues par les textes officiels ne concernent, par ailleurs, absolument pas des enfants de 4 à 5 ans, comme le revendiquait la rumeur. Elles ne seront pas dispensées avant le CP (à partir de 5 ans et demi - 6 ans).

Roubaix News a depuis présenté ses excuses sur son compte Facebook, regrettant d'avoir « manqué de vigilance en diffusant des documents qui ne proviennent pas de l'Éducation nationale ».

Source : En Marche !
L'acteur Jason Momoa pousse un coup de gueule contre deux pêcheurs qui se sont filmés à couper la queue d'un requin
Partager sur Facebook