Quantcast

Deux bélugas provenant d'un bassin chinois vont rejoindre un sanctuaire marin en Islande

Par Timothé G.| 614 partages

Deux femelles bélugas d’environ 900 kg ont quitté les bassins du Changfeng Ocean World, un parc aquatique qui se trouve à Shanghaï, en Chine pour rejoindre la baie de Klettsvik, en Islande ce jeudi.

"Petite blanche" et "Petite grise", comme elles ont été nommées, mesurent près de 4 mètres et sont âgées de 12 ans. Elles vont pouvoir couler des jours paisibles dans un sanctuaire marin qui peut accueillir à terme les près de 3 000 cétacés qui sont aujourd’hui en captivité.

Les deux cétacés ont vécu un très long voyage dans des caissons étanches, et ont atterri à 13h45 à l’aéroport international de Keflavik, près de la capitale Reykjavik. Inspectés par la douane, les belugas ont ensuite subi les examens de santé des vétérinaires de l’Autorité alimentaire et vétérinaire islandaise.

Crédit photo : AP

Andy Bool, responsable de l’association "Sea Life Trust", a collaboré avec l’organisation "Whale and Dolphin Conservation" pour mener à bien ce projet. « Nous avons travaillé avec Petite blanche et Petite grise ces dix-huit derniers mois pour qu’elles soient prêtes pour le long voyage, et aussi calmes et détendues que possible ».

Elles ont rejoint leur nouveau terrain de jeu de 32 000 m2 et dix mètres de profondeur dans la nuit de mercredi à jeudi, au sud-ouest du pays. Les deux bélugas ne sont pas passés du jour au lendemain d’un parc aquatique où elles divertissaient les visiteurs à la nature.

Elles ont dû s'entraîner pendant plusieurs mois à retenir leur respiration le plus longtemps possible, à gonfler leur musculature et à prendre un peu de graisse afin de résister aux eaux froides islandaises, mais également pour faire face aux marées et courants.

Crédit photo : AP

La santé des bélugas continuera à être suivie, de crainte qu’elles ne s’habituent pas à leur nouvel habitat. Un centre d’accueil a été construit, et de petite groupes de touristes pourront approcher les bélugas pour les observer.

Cathy Williamson de la WDC a ajouté : « Nous allons étudier la possibilité de faire venir d’autres bélugas dans ce sanctuaire une fois que Petite blanche et Petite grise se seront acclimatées. Et nous espérons que notre projet de sanctuaire constituera un modèle pour le développement de sanctuaires ailleurs dans le monde. »

Le projet de sanctuaire a été lancé grâce à une donation de plusieurs millions de lires de Merlin Entertainment, une entreprise qui possède aussi le Changfeng Ocean World. Certains militants de défense des animaux ont mis en avant l’ironie du choix du pays comme lieu du sanctuaire, alors que l'Islande continue à défier l’interdiction internationale de chasser les baleines.

Source : AP
Partager sur Facebook