Quantcast

La dernière volonté d'une femme décédée était... d'euthanasier sa chienne, pour qu'elle soit enterrée avec elle

Par Mathieu D.| 2 895 partages

Une chienne, qui se portait pourtant comme un charme, a récemment été euthanasiée afin d’être inhumée aux côtés de sa propriétaire, dont c’était la dernière volonté.

C’est une bien triste histoire qui ne manquera de relancer le débat sur les droits des animaux domestiques. Une chienne, prénommée Emma, a récemment été euthanasiée en Virginie (États-Unis), afin d’être enterrée aux côtés de sa maîtresse décédée.

Ce chien, de race shih tzu, était pourtant en bonne santé mais sa propriétaire souhaitant être inhumée en sa compagnie, l’exécuteur testamentaire n’a pas eu d’autres choix que de respecter ses dernières volontés.

Crédit photo : Angel Sallade / Shutterstock

Il faut savoir en effet que dans cet État du sud-est des États-Unis, la loi considère un animal comme une « propriété privée ».

Les propriétaires ont donc légalement un droit de vie ou de mort sur leurs petits compagnons et peuvent donc choisir de les euthanasier, qu’importe le motif et quel que soit leur état de santé.

C’est ce qu’il s’est passé avec Emma. Admise dans un refuge animalier lorsque sa maîtresse est décédée le 8 mars dernier, la petite chienne en a pourtant été retirée au bout de deux semaines afin de subir cette euthanasie.

Les employés du refuge ont bien tenté, par tous les moyens, de convaincre l’exécuteur de revenir sur sa décision et laisser ainsi la vie sauve à l’animal, en vain ! Ce dernier a été conduit chez un vétérinaire qui s’est chargé de la sale besogne. Emma a ensuite été incinérée avant que ses cendres ne soient disposées à côté du cercueil de sa propriétaire.

Cette histoire a rapidement fait le tour du pays, provoquant de nombreuses réactions d’indignation et de colère de la part d’internautes choqués par tant d’égoïsme et de cruauté.

Cette pratique est d’autant plus choquante que le fait d’enterrer des restes d’animaux avec ceux d’un être humain s’avère être illégal, en théorie.

Toutefois, certains cimetières privés comme celui où a eu lieu cette inhumation, parviennent à contourner la loi, au grand dam des défenseurs de la cause animale.

Source : NBC 12
Hacké, Radiohead a mis en ligne plus de 18 heures d'enregistrements inédits
Partager sur Facebook