Quantcast

En Afrique du Sud, un supposé braconnier a été taillé en pièces par un groupe de lions

Par Hugo N.| 9 395 partages

Parfois le chasseur n’est pas celui que l’on croit, loin de là. En Afrique du Sud, des policiers ont découvert la semaine dernière ce qui restait du corps d’un homme suspecté d’être un braconnier. Les raisons de la mort sont claires : l’homme a été dévoré par une bande de lions, qui n’ont laissé derrière eux que la tête du chasseur, intacte.

L'homme, dont le nom est encore inconnu aujourd'hui, a été réduit en charpie par les lions qui n'ont cependant pas touché à sa tête. Crédit photo : Maggy Meyer / Shutterstock

C’est à Hoedspruit, près du parc national Krüger, en Afrique du Sud, que des officiers de la police locale ont découvert samedi 10 février les restes du supposé chasseur. Moatshe Ngoepe, porte-parole des forces de l’ordre sud-africaines, a décrit la situation ainsi : 

« Il semblerait que ce gars était en train de braconner lorsqu'il a été attaqué et tué par un groupe de lions. Ils l'ont dévoré presque entièrement, ils n'ont laissé que sa tête et quelques morceaux de chair ».

L’homme aurait crié à l’aide, en vain. Son identité demeure inconnue, la victime n’ayant eu apparemment aucun papier sur elle lorsque ses restes ont été retrouvés, même si Moatshe Ngoepe a affirmé que « le processus d’identification a déjà commencé et qu’il devrait être facilité par le fait que sa tête ait été laissée intacte ». Le fait qu’il ait été armé d’un fusil fréquemment utilisé pour la chasse aux éléphants et aux rhinocéros et qu'il ait transporté de nombreuses cartouches laisse à penser qu’il était en réalité un braconnier, venu tuer ces animaux situés dans cette zone. En outre, de nombreux lions ont été tués dans les alentours ces derniers mois, notamment par empoisonnement, leurs corps ayant été retrouvés décapités, et leurs pattes coupées.

Cet incident survient quelques mois seulement après la mort de Luteni Muhararukua, braconnier tué par un rhinocéros alors qu’il en traquait pour leurs cornes, non loin de la Namibie. Charlie Lynham, photographe originaire de Liverpool âgé de 59 ans, installé près de Hoedspruit et prenant des clichés de lions vivant dans cette zone depuis de nombreuses années, parle, pour qualifier cette affaire, de « possible justice poétique ».

Source : Daily Mail
L'acteur Jason Momoa pousse un coup de gueule contre deux pêcheurs qui se sont filmés à couper la queue d'un requin
Partager sur Facebook