Quantcast

Japon : un train pour chats afin de sensibiliser l'opinion sur l'abandon des félins

Par Mathieu D.| 2 837 partages

Un train entièrement dédié aux chats a été mis en place dans une ville japonaise, afin d'alerter sur le problème des abandons d'animaux.

On connaissait déjà les cafés et bars à chats, place désormais au… train à chats. Au Japon, il existe en effet des trains réservés aux petits félins, dans lesquels ces derniers côtoient les voyageurs en toute décontraction. L’initiative a de quoi faire sourire, elle est pourtant très sérieuse et se veut préventive.

Ces trains pas comme les autres ont ainsi été mis en service afin de sensibiliser les passagers sur le problème des abandons qui touche particulièrement le pays, dont les rues sont envahies par des chats errants n’ayant nulle part où aller. Il s’agit dans le même temps d’inciter le plus grand nombre à adopter ces adorables boules de poils.

Cette drôle d’initiative a été lancée dans la ville d’Ōgaki (préfecture de Gifu), située au nord-ouest de la plaine de Nōbi, sur la plus grande île du pays, Honshū. Tout a commencé le 10 septembre de l’année dernière lorsqu’une ONG, baptisée « Kitten Cafe Sanctuary », a obtenu de la compagnie ferroviaire Yoro Railway Co Ltd l’accord pour laisser errer des chats à leur guise dans un train local.

Quelle ne fut donc pas la surprise des passagers lorsqu’ils ont été accueillis par des petits chats en montant dans les rames. Certains ne se sont d’ailleurs pas fait prier pour câliner les félins qui n’attendaient que ça. D’autres, encore plus attendris, ont même franchi le pas et décidé d’en adopter. C’est notamment le cas de Mikiko Hayashi, qui a recueilli 2 petit chats.

« C’est bien que les gens soient de plus en plus au courant de la situation, et se sentent concernés à propos du sujet, grâce à un évènement tel que celui-ci », confie l’intéressé.

Pour rappel, le Japon compterait plusieurs dizaines de milliers de chats errants, pour une population totale d’environ 10 millions de chats.

Source : Reuters
En Équateur, la Cour constitutionnelle approuve le mariage homosexuel
Partager sur Facebook