Quantcast

Cette jeune femme a retardé le décollage d'un avion et ainsi permis d'éviter l'expulsion d'un migrant

Par Justine B.| 4 821 partages

Une étudiante et activiste suédoise a refusé lundi dernier de s'installer à sa place dans un avion qui s'apprêtait à décoller de l’aéroport de Göteborg, en Suède, afin d'empêcher l’expulsion d’un demandeur d’asile afghan présent à bord. Un geste héroïque qui a payé puisque l'homme a finalement été conduit hors de l'appareil.

L'action d'Elin Ersson était planifiée : l'étudiante suédoise de 21 ans avait acheté un billet d'avion pour le vol entre Göteborg (Suède) et la Turquie lundi 23 juillet après avoir appris qu'un ressortissant afghan de 52 ans serait à bord pour être renvoyé dans son pays en guerre. Son objectif ? Empêcher cette expulsion et tout faire pour que l'homme sorte de l'avion. Son mode d'action ? Bloquer le décollage. En effet, tant qu'un passager est debout, le pilote n'a pas le droit de démarrer.

Capture vidéo Elin Ersson

L'activiste a filmé toute la scène qu'elle a retransmise en direct sur son compte Facebook et dans laquelle elle s'exprime en anglais. « Je refuse de m'asseoir tant que cet homme n'est pas descendu de l'avion », explique-t-elle, justifiant son acte par le risque majeur qui règne en Afghanistan. « Il peut y être tué, clame-t-elle. Ce n'est pas juste d'envoyer les gens en enfer ».

La jeune femme se retrouve seule contre tous dans un premier temps. Des stewards font tout pour la faire asseoir, un passager lui arrache son téléphone des mains avant qu'une hôtesse ne lui rende, d'autres personnes sont agressives envers elle et s'agacent car leur vol prend du retard. « Tout cela est parfaitement légal, je n'ai commis aucun crime », tente de se défendre Elin Ersson face à tant d'hostilité. D'autres essaient toutefois de comprendre sa démarche. Un homme turc finit heureusement par soutenir cette dernière et certains applaudissent son courage.

L'étudiante suédoise obtiendra finalement gain de cause puisque l'homme est évacué de l'avion au bout d'une dizaine de minutes (voir ci-dessus). La jeune femme émue aux larmes quitte elle aussi l'appareil sous les applaudissements d'un petit nombre de voyageurs. La vidéo a été visionnée près de quatre millions de fois en quelques jours seulement. Elin Ersson a été qualifiée de héros par de nombreux internautes et son geste vivement salué par la Toile.

Cette initiative est un moyen pour elle de manifester sa contradiction avec la politique stricte de la Suède vis-à-vis des demandeurs d'asile. La crise migratoire de 2015 et la pression de l’extrême droite ont poussé le pays, un temps l’un des plus accueillants de l’Union européenne, à s’en tenir au strict minimum réglementaire. Un quota de 14 000 réfugiés, soit deux fois moins qu’en 2017, a ainsi été instauré en 2018, rapporte Le Monde.

Contrairement à ce qu'a affirmé la jeune femme, un tel acte n'est pas exempt de toute sanction : un passager qui refuse d'obéir aux ordres du pilote d'avion risque une amende et jusqu'à six mois de prison, comme le rappelle la Direction suédoise des transports. Par ailleurs, selon les autorités locales, l’homme sauvé par la militante serait toujours détenu et son expulsion, reportée.

Source : Elin Ersson
Nous avalons 5 grammes de plastique par semaine, selon un rapport WWF
Partager sur Facebook