Quantcast

D'ici 2022, tous les élèves de troisième seront formés aux gestes de premiers secours

Par Aurélien R.| 111K partages

Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a affirmé que l’État a pour « objectif de former 80 % de la population aux gestes de premiers secours ».

Le gouvernement vise 100 % d'élèves formés d'ici 2022. Crédits : Shutterstock : Rawpixel.com

D’ici à 2020, tous les élèves de troisième seront formés aux gestes de premiers secours, a annoncé hier le porte-parole du gouvernement en clôture du Conseil des ministres.
« L’Éducation nationale est bien sûr en première ligne avec l’objectif de former l’intégralité des élèves de troisièmes aux gestes de premiers secours d’ici 2 022 » a déclaré Benjamin Griveaux.

Cette déclaration survient après l’annonce d’un plan plus large de « formation généralisée aux gestes de premiers secours ». Lors de son allocution, Benjamin Griveaux a souligné que cet objectif passe par la mobilisation de l’ensemble de la sphère publique, mais aussi des entreprises et du monde associatif.

Un retard en France

Selon la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, seuls 29 % sont formés aux gestes d’urgence tels que le garrot ou le massage cardiaque. C'est pour rattraper ce retard que le gouvernement veut mettre en place des nouvelles formations accessibles au plus grand nombre.

Alors que ces derniers mois, de nombreux enfants ont sauvé des proches en appelant les secours ou en prodiguant les gestes de premiers secours, les professionnels du secourisme ont interpellé les membres du gouvernement pour demander une formation de secours pour les plus jeunes.

En juillet dernier, un enfant avait ainsi sauvé sa maman, qui avait été victime d’un malaise cardiaque, en appelant les secours et en suivant les consignes données par le pompier au bout du fil, les pompiers ont pu arriver à temps. Le caporal-chef Jessie des pompiers de Paris a insisté sur l’importance des numéros d’appel  : « Ces appels prouvent que les numéros d’urgence, c’est quelque chose de vraiment indispensable, qu’on devrait connaître à partir de n’importe quel âge, dans certaines situations, cela peut vraiment sauver des vies ».

Pourtant, la formation aux premiers secours est en théorie « obligatoire » à l’école rappelle l’Éducation nationale. Cependant, un grand nombre d’élèves ne savent pas réaliser un massage cardiaque ou mettre la victime en position latérale de sécurité, seuls quelques notions leur sont inculquées lors de la journée de défense et citoyenneté.

Partager sur Facebook