Quantcast

Des capsules d'eau utilisées lors du Marathon de Londres en alternative aux bouteilles en plastique

Par Timothy G.| 1 641 partages

Et si l’on mangeait l’eau plutôt que de la boire ? Cette innovation pourrait bien devenir la solution durable au problème écologique des bouteilles en plastique.

Le 28 avril dernier, lors du Marathon de Londres, des bulles d’eau comestibles ont été distribuées aux coureurs. Innovée par la société Ooho, l’enveloppe de ces petites bulles est fabriquée à partir de plantes et d’algues et ne contient aucun plastique. Elles se présentent sous la forme de bulles gélatineuses et biodégradables de 4 cl chacune, soit l’équivalent d’une gorgée.

La bulle d’eau comestible et biodégradable pour remplacer la bouteille en plastique. Crédits photo : Ooho

Ce projet original et insolite a été porté en 2014 par Rodrigo Garcia Gonzalez, Pierre Paslier et Guillaume Couche, trois membres de la start-up londonienne Skipping Rocks Labs et diplômés du master Science et Design de l’Imperial College de Londres. Ce projet a été félicité et a notamment reçu le prix Lexus Design.

« Nous nous sommes inspirés d’un vieux processus breveté par Unilever (société agroalimentaire, ndlr) dans les années 1960 qui consiste à créer des gouttelettes de gélatine avec du calcium et des algues brunes », avait expliqué Pierre Paslier à France 24.

L’objectif fixé par les cofondateurs est de limiter la consommation de bouteilles de plastique, qui rejoignent la masse des déchets qui polluent nos océans. Dans le cas du Marathon de Londres, plus de 200 000 bouteilles ont pu être économisées avec cette technique, passant de 900 000 bouteilles plastiques à 700 000.

La membrane de la bulle n’a pas de goût, bien que la texture puisse paraître un peu particulière en bouche. Néanmoins si vous n’êtes pas tentés pour avaler l’enveloppe, vous pouvez la percer et boire seulement le contenu.

Par ailleurs, il faut entre 100 et 1 000 ans pour qu’une bouteille d’eau se décompose entièrement dans l’environnement, contre quatre à six semaines pour la bulle d’eau Ooho.

Crédits photo : Ooho

Crédits photo : Ooho

Crédits photo : Ooho

Crédits photo : Ooho

Crédits photo : Ooho

Source : Ooho
Partager sur Facebook