Quantcast

La forêt amazonienne détruite peu à peu, des zones de la taille « d'un terrain de football » sont perdues chaque minute

Par Laura H.| 4 946 partages

Une zone de la forêt pluviale amazonienne, qui ferait à peu près la taille d’un terrain de football est désormais nettoyée toutes les minutes, selon les données satellites.

En effet, des images satellitaires ont été dévoilées et celles-ci semblent montrer une nette augmentation des dégagements d’arbres au cours du premier semestre de cette année depuis que Jair Bolsonaro, le nouveau président du Brésil, a fait son arrivée.

Jair Bolsonaro privilégie le développement à la conservation. crédit : shutterstock/marcelochello

Le taux de pertes s’est accéléré, le président privilégiant le développement et non la conservation. Un haut responsable brésilien, qui a décidé de se présenter anonymement, a révélé que son gouvernement encouragerait en fait la déforestation.

Une zone de la forêt pluviale amazonienne qui ferait la taille d'un terrain de football est nettoyée toutes les minutes. crédit : shutterstock/morleyread

Et suite à ces informations, plusieurs questions se posent, comment la forêt est-elle défrichée ? Qu’est-ce que cela signifie pour la forêt ? Pourquoi est-ce si important ? Et évidemment, nous avons les réponses en main.

Tout d’abord, la forêt est nettoyée par des bulldozers, ils poussent alors contre les troncs afin de forcer les racines à sortir du sol, ou alors utilisent une paire de machines avançant avec une chaîne entre elles.

Des arbres géants couchés sur le côté ont été trouvés, accompagnés d’une grande partie de feuillage toujours vert et de plaques de terre séchant au soleil. Le bois est ensuite nettoyé et vendu ou brûlé, la terre, elle, est préparée pour l’agriculture.

Qu’est-ce que cela signifie pour la forêt ? Eh bien, l’analyse la plus récente montre une échelle des pertes stupéfiante au cours des deux derniers mois en particulier, environ un hectare étant nettoyé toutes les minutes en moyenne.

BBC

Selon les chiffres officiels, la principale raison de l’abattage de ces arbres est la création de nouveaux pâturages pour le bétail. Au cours de leur visite dans la forêt, BBC a pu observer de nombreux troupeaux paître sur des terres autrefois peuplées de forêts tropicales.

Les gouvernements précédents avaient réussi à réduire les autorisations grâce à une action concertée des organismes fédéraux, mais cette approche a été renversée par Jair Bolsobaro, qui a critiqué les sanctions et surveillé une chute spectaculaire des confiscations de bois et des condamnations pour crimes contre l’environnement.

Et si cela est si important, c’est tout simplement parce que les arbres de la forêt amazonienne ont absorbé du dioxyde de carbone équivalent aux émissions de combustiles fossiles de la plupart des neuf pays propriétaires ou riverains de la forêt entre 1980 et 2010.

La forêt abrite également la biodiversité la plus riche de la planète, et reste un habitat pour un dixième de toutes les espèces de plantes et d’animaux. Un million d’autochtones y vivent, y chassent et se rassemblent au milieu de ses arbres. Il est alors important de la préserver.

Source : BBC
Partager sur Facebook