Quantcast

Le cannabis médicinal pourrait être bientôt développé en France pour soulager les douleurs chroniques

Par Justine B.| 1 664 partages

Invitée sur la matinale de France Inter ce jeudi 24 mai, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a affirmé avoir demandé aux institutions qui évaluent les médicaments de dresser un état des lieux de la situation en matière de cannabis thérapeutique en France. 

Crédits : ChameleonsEye / Shutterstock

Le cannabis médicinal « pourrait » arriver en France. C'est en tout cas ce qu'a affirmé la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, ce jeudi 24 mai sur France Inter.

Interrogée sur « l'opportunité de développer le cannabis médical » par un auditeur rongé par des douleurs neuropathiques apparues à la suite d'un cancer du rein, cette dernière a largement ouvert la porte à un usage thérapeutique – et non récréatif - du cannabis dans l'Hexagone (écouter ci-dessous à partir de 17 minutes 50).

Cette solution est en effet envisagée pour soulager les personnes souffrant de douleurs chroniques. Selon l'auditeur en question, un tel remède aurait notamment pu lui éviter d'avoir à faire un « sevrage de morphine ».

« La France a pris du retard quant à la recherche et au développement du cannabis médical », a reconnu la ministre, avant d'assurer avoir d'ores et déjà « demandé aux institutions qui évaluent les médicaments de faire remonter l'état des connaissances à ce sujet ».

Pour elle, il n'y a « aucune raison d'exclure le cannabis » qui peut s'avérer « intéressant pour le traitement de certaines douleurs très invalidantes ». Si l'on ne peut pas dire à quelle vitesse la situation va évoluer, le débat est en tout cas bel et bien lancé.

Quatre traitements autorisés en Europe

Une dizaine des pays de l'Union européenne autorise aujourd'hui le cannabis à des fins médicales. On peut par exemple se procurer du cannabis médical naturel dans les pharmacies néerlandaises, sur ordonnance, depuis 2003. L'Allemagne a quant à elle autorisé en 2008 les prescriptions médicales de cannabis.

Au niveau européen, quatre traitements à base de cannabis sont autorisés (sous forme de capsules, de sprays, ou encore d'infusions) : le sativex, le marinol, le cesamet et le bedrocan. En France, seul le premier détient une autorisation de mise sur le marché (AMM), et ce depuis 2014. Le sativex permet ainsi de diminuer les spasmes musculaires des personnes atteintes de sclérose en plaques, quand la prise d'autres médicaments ne procure pas un soulagement suffisant. Ce médicament n’est cependant toujours pas commercialisé dans le pays faute d’accord sur le prix avec le laboratoire pharmaceutique.

Face à des solutions peu satisfaisantes, la France réfléchit aux modalités d’une expérimentation nationale de l’utilisation à visée thérapeutique du cannabis. Des auditions d’experts cliniciens, patients et autorités sanitaires se sont tenues à ce sujet le 12 avril dernier à l’Assemblée nationale, à l’initiative du député et médecin neurologue Olivier Veran.

Source : France Inter
Un athlète kenyan a sacrifié sa course pour aider un coureur qui s'effondrait
Partager sur Facebook