Quantcast

Une étude démontre que les grasses mat' peuvent être néfastes pour l'organisme

Par Mathieu D.| 2 420 partages

Une récente étude démontre que les grasses matinées seraient inutiles et même mauvaises pour la santé.

Vous pensiez que dormir toute une matinée restait le meilleur moyen de rattraper vos courtes nuits de la semaine ? Détrompez-vous !

Faire une « grasse mat' » serait ainsi inutile et même néfaste. C’est du moins ce qui ressort d’une récente étude - publiée dans la très prestigieuse revue « Current Bioology » - qui tord le cou aux idées reçues. Ceci a de quoi faire sourire mais la chose est pourtant très sérieuse.

Si l’on en croit les conclusions d’une étude menée par Christopher Depner, un chercheur de l’université du Colorado, dormir davantage le week-end n’atténue en rien le déficit de sommeil engrangé au quotidien. Pire, cette mauvaise habitude présente des risques réels pour la santé.

Les grasses matinées seraient inutiles et même mauvaises pour la santé. Crédit photo : tommaso79 / Shutterstock 

Pour en arriver à de telles conclusions, le scientifique et son équipe ont observé le sommeil de 36 personnes adultes en bonne santé et ce, pendant neuf nuits consécutives.

Pour mener à bien cette expérience, ces derniers ont été divisés en trois groupes : le premier était composé de personnes autorisées à dormir 9h par nuit. En revanche, les membres du deuxième n’avaient droit qu’à 5h de sommeil au quotidien et pas une minute de plus. Quant au troisième, les « cobayes » devaient dormir 5h la semaine puis autant qu’ils le voulaient le week-end.

Et les résultats sont étonnants. Outre le fait que le « rattrapage » du week-end n’apporte rien de positif pour le métabolisme, les chercheurs ont également constaté que cela provoquait une augmentation de l’insulino-résistance.

Pour faire simple, cela pourrait impacter la capacité de l’organisme à métaboliser le sucre, laissant craindre ainsi des situations pré-diabétiques.

L’étude montre par ailleurs que rattraper ses horaires de sommeil durant le week-end agit de manière négative sur nous, en raison du décalage que cela provoque. Notre horloge biologique s’en trouve en effet chamboulée.

Ainsi, un réveil tardif pourrait entraîner une désynchronisation globale de l'organisme qui n’est plus exposé à la lumière matinale, et c’est tout notre corps qui s’en trouverait perturbé… 

Pensez-y samedi ou dimanche matin après être sorti la veille…

Source : France Inter
Nike installe des mannequins grande taille dans ses magasins
Partager sur Facebook