Quantcast

Ne manquez pas la pluie d'étoiles filantes ce soir, les Léonides, et celle prévue le 21 novembre prochain, les Alpha-Monocérotides

Par Salomé Baudino| 1 572 partages

Vous êtes sur le point de voir tous vos vœux se réaliser. Car le 17 (ce soir, donc !) et lundi 21 novembre, deux importantes pluies d’étoiles filantes vont traverser les cieux.


Bon, après, techniquement, ce ne sont pas des étoiles. L’effet « étoile filante » est produit par la traînée lumineuse, caractéristique de l’entrée dans l’atmosphère de météores (morceaux de matière interplanétaire). Ces traînées célestes embrasées sont provoquées par la combustion de cette fine poussière cosmique et de la vitesse à laquelle elle traverse notre ciel (environ 42km/seconde).

Pour ceux qui pratiquent la cueillette, il est dit que 100 tonnes de matière extraterrestre tombent chaque jour sur la planète. Mais avant de tirer des plans sur la comète, à vos calendriers :


17 novembre (ce soir !) : la pluie de Léonides

 

Vk.com



Ce soir, ce sont les Léonides que vous pourrez observer à raison de 15 météores/heure, aux dernières nouvelles.
Les Léonides tirent leur nom de la constellation du Lion, car c’est là que leur radiant (l’endroit d’où elles proviennent , ndlr) se situe.

Elles sont causées par le passage de Tempel-Tuttle, une comète (astre du système solaire composé essentiellement d’eau, de méthane et de neige carbonique, ndlr) ressemblant à une énorme boule de neige sale en balade dans le système solaire. Et qui avait été découverte en 1865 par Ernst Tempel, un astronome Allemand.
Lorsque la trajectoire de la Terre amène cette dernière a traversé les grains de poussière d’une comète (les restes de son passage), cela précipite les essaims de météores, qui viennent à leur tour s’écraser sur notre pare-brise terrestre. Action – Réaction.

Généralement, les Léonides sont connues pour venir chatouiller notre atmosphère entre le 6 et le 30 novembre mais il faudra attendre ce soir, en plein milieu de la nuit, pour assister au pic de ces manifestations interstellaires hypnotiques.
Pour les plus optimistes, sachez qu’il y a pile cinquante ans (novembre 1966), une pluie de la même origine (les Léonides) avait frappé le ciel des États-Unis et offert aux Américains plus de 150 000 étoiles filantes par heure !

Vk.com


Enfin, pour ceux qui auraient piscine ce soir, sachez qu’une seconde pluie d’étoiles filantes est prévue pour le 21 novembre prochain, il s’agira cette fois des Alpha-Monocérotides, venues de la constellation de la Licorne, « Monoceros » en latin. Certaines années, on peut voir jusqu’à une dizaine de comètes par heure. Un spectacle en pleine nuit, à ne pas rater, pour les amoureux d’astronomie.

75 ans après le Débarquement en Normandie, ce vétéran américain refait un saut en parachute
Partager sur Facebook