Quantcast

Ocean Cleanup, le nettoyeur des océans conçu par Boyan Slat, va débarquer dans la baie de San Francisco cet été

Par Hugo N.| 2 349 partages

Nous vous avons déjà beaucoup parlé de Boyan Slat, un jeune homme néerlandais qui a imaginé, lorsqu’il avait seulement dix-neuf ans, un moyen de nettoyer aisément les océans afin d’endiguer la pollution qui transforme les fonds marins en véritable poubelle géante. Boyan a conçu une sorte de filtre qui permettrait de rassembler et de ramasser tous les déchets dans l’eau, permettant de les recycler par la suite, à l’exception des microplastiques qui, comme leur nom l’indique, sont minuscules et échappent donc au filtrage.

Néanmoins, les barrières flottantes élaborées par celui qui est le fondateur et le PDG d’Ocean Cleanup, sur lesquelles nous nous sommes longuement étendus, pourraient nettoyer la moitié du continent plastique en l’espace de seulement cinq ans, et l’ensemble des océans d’ici 2050.

Grâce au financement participatif déployé par Ocean Cleanup qui a permis de réunir plus de 21 millions de dollars, le processus de nettoyage pourra enfin commencer, avec une phase de test dans la baie de San Francisco, avant un déploiement plus large cet été.

Twitter
Boyan Slat a quelque peu revu sa copie depuis sa première esquisse, il y a plusieurs années, alors qu’il n’était encore qu’un adolescent. De sa première idée de mettre en place un gigantesque barrage d’une centaine de kilomètres à un point précis du globe, il en est venu à changer sa formule pour plutôt concevoir un système d'une cinquantaine de filets plus petits, d'un ou deux kilomètres chacun, disséminés sur une zone plus étendue, renforçant l’efficacité du processus de nettoyage et limitant les coûts.

Décrié par une partie de la communauté scientifique, sceptique quant à la réussite du projet, Boyan l’a néanmoins porté à bout de bras depuis le choc qu’il a ressenti à 16 ans en découvrant la triste réalité sous-marine en faisant de la plongée en Grèce, pour enfin aboutir à une concrétisation dans la baie de San Francisco, avec un premier test qui devrait être effectif dès les prochaines semaines, à en croire Boyan Slat. En ce moment, Ocean Cleanup finalise les préparatifs du premier essai de remorquage du dispositif.

Le premier système filtrant de 120 mètres de long sera ainsi testé, avant que son assemblage ne soit poursuivi pour atteindre les 600 mètres plus tard cet été, pour être par la suite placé à 240 miles nautiques de la côte californienne (environ 450 kilomètres) en guise de phase finale de test.

Si les résultats s’avèrent concluants, Ocean Cleanup pourra enfin s’attaquer complètement au continent plastique grâce à 60 unités disposées entre Hawaï et la côte Ouest des Etats-Unis d’ici 2020, et entamer le nettoyage global.

Plus que jamais, le rêve de Boyan Slat devient réalité, pour le bien de tous !

Source : Ocean Cleanup
VIDEO : Depuis qu'il est sans-emploi, cet homme a décidé de nettoyer les rivières
Partager sur Facebook

A découvrir aussi

Pour la première fois en 15 ans, la population de tigres a augmenté de 8 % au Bangladesh
7 510 partages
Les magasins Decathlon visés par une pétition qui réclame la suppression des rayons d'équipements de chasse
4 587 partages
Le navire italien Grande America, échoué le 12 mars dernier, transportait 1 050 tonnes de matières dangereuses
959 partages
Les Français appelés à participer à deux journées « zéro consommation » pour agir contre le réchauffement climatique
5 855 partages
L'Angleterre va planter 130 000 arbres dans ses villes pour lutter contre le réchauffement climatique
87 692 partages
Nous avalons 5 grammes de plastique par semaine, selon un rapport WWF
2 314 partages