Quantcast

Pailles, cotons-tiges et touillettes en plastique seront bannis au Royaume-Uni à partir d'avril 2020

Par Timothé G.| 1 500 partages

Le gouvernement britannique a confirmé l’interdiction de la vente et de l’utilisation de pailles, cotons tiges, ainsi que les touillettes à base de plastique à partir d’avril 2020.

Cette initiative devrait permettre une grande avancée dans la réduction des déchets plastiques produits. Aujourd’hui, l’impact sur l’environnement est considérable au Royaume-Uni, où près de 5 milliards de pailles en plastique sont utilisées tous les ans, 300 millions d’agitateurs et plus de 2 milliards de cotons tiges.

Crédit photo : Pollution de l'océan avec des sacs en plastique et pailles / Shutterstock

Les magasins, pubs et établissements de restaurations ne seront plus autorisés à en fournir. Les seules exceptions concernent les pharmacies enregistrées, qui pourront vendre des pailles en plastique en vente libre ou en ligne et les personnes ayant un besoin médical ou un handicap.

Le but de cette interdiction consiste à préserver l’environnement et la faune marine particulièrement touchés par ce plastique qui tue des milliers d’entre eux. Comme le rapporte The Guardian, de récentes enquêtes ont démontré que les cours d’eau du Royaume-Uni regorgent de plastique.

Crédit photo : Fond coloré de pailles en plastique / Shutterstock

Le secrétaire de l’environnement, Michael Gove, a déclaré à ce sujet : « Des mesures urgentes et décisives sont nécessaires pour lutter contre la pollution par les plastiques. Ces objets sont souvent utilisés pour seulement quelques minutes, mais mettent des centaines d’années à se décomposer ».

Aujourd'hui, il existe de nombreuses alternatives durables pour pallier à l’arrêt des pailles et autres ustensiles en plastiques. Cela peut passer d’un changement du mode de consommation ou bien par l’utilisation de substituts biodégradables. C’est notamment le cas des pailles faites à partir de paille créées par l’agriculteur Mike Sallard ou encore des pailles à base de riz d’une entreprise sud-coréenne.

Cette décision s’inscrit dans des logiques d’enjeux environnementaux au niveau mondial. En mars, le Parlement européen a également voté l’interdiction du plastique à usage unique (pailles, couverts, gobelets…).

Crédit photo : Une main qui tient des pailles en plastique polluant une plage / Shutterstock 

Près de 80 % des personnes interrogées dans une consultation gouvernementale étaient favorables à l’interdiction de la vente des pailles et près de neuf personnes sur dix pour l’arrêt des agitateurs et des cotons tiges.

Les associations écologistes ont salué la décision et félicitent ce premier pas positif pour l’environnement. Comme l’explique Emma Priestland, militante chez « Friend of the Earth », de nombreux pas restent encore à franchir : « Ces trois articles ne représentent qu'une fraction des déchets à usage unique qui sont utilisés très peu de temps avant de polluer l'environnement pendant des siècles », a-t-elle déclaré.

Source : The Guardian
VIDEO : Un père de famille offre des ventilateurs à l'école maternelle de sa fille, qui les refuse pour des raisons de sécurité
Partager sur Facebook

A découvrir aussi

En échange de déchets plastique, des élèves suivent gratuitement leur scolarité en Inde
811 partages
Le gouvernement australien souhaite tuer 2 millions de chats errants avec des saucisses empoisonnées
5 280 partages
L'abattage des loups bientôt interdit en Italie ?
7 614 partages
Trashtag Challenge, enfin un défi utile sur les réseaux sociaux en faveur de l'environnement
54 413 partages
Des poubelles-paniers ont été installées au Havre
2 718 partages
Ces bandes dessinées revisitent la fabuleuse histoire de la Petite Sirène... à l'heure de la pollution !
43 partages