Quantcast

Il lance un appel à l'aide sur les réseaux sociaux pour l'anniversaire de son fils autiste et reçoit des lettres du monde entier

Par Timothé G.| 774 partages

Un père a lancé un appel à l’aide sur les réseaux sociaux pour son fils ! Attristé par l’idée que son fils Kévin, diagnostiqué autiste à 18 mois, passe son onzième anniversaire tout seul à Grenoble le 17 août, il a demandé que les internautes lui envoient des lettres, pour lui faire plaisir, et pour qu'il passe un anniversaire qui sorte du commun.

Le petit garçon n’a pas l’habitude de fêter ses anniversaires en compagnie d’enfants de son âge. Son père, Laurent Bordet, explique à LCI : « Il est né en août, donc, entre ceux qui partent en vacances et ceux qui ne veulent pas venir… Il n’y a jamais personne pour l’aider à souffler sa bougie ». En voyant que la date s’approchait de plus en plus et qu’aucun des enfants de l’école ou du quartier n'avait répondu présent, le père a décidé de poster un message sur Facebook, largement relayé à travers les réseaux sociaux.

Le message a été partagé sur Facebook, Twitter et a d’ailleurs atteint les 22 000 retweets. Depuis, les courriers affluent du monde entier, il en a même reçu 160 aujourd’hui : « On est dépassé par l’ampleur du phénomène… Mais on est vraiment très ému. Et Kevin aussi, pour la première fois, il attend le facteur avec impatience ». Cette histoire n'est pas sans rappeler celle Rhianna, dont la maman avait lancé un appel à l'aide pour sa fille autiste sur Facebook.

Crédit photo : Nice matin

Cette initiative et l’engouement suscité permettent de mettre la lumière sur le combat quotidien des parents et de l’enfant. Comme le dit son père à Ouest France : « Être autiste n’est pas facile en France, ils sont souvent montrés du doigt et laissés de côté ». De fait, il est assez difficile de trouver une école qui l’accepte, le coût pour les intervenants et les médecins est élevé. En 2011, ses parents ont créé l’association «Le monde de Kévin», un blog dans lequel il raconte des événements marquants ou des rencontres organisées pour leur enfant.

Crédit photo : Laurent Bordet / Facebook

Pour lutter contre cette distance sociale qui peut se mettre en place, les parents avaient tenté d’expliquer la maladie dans son école : « A l’école privée où il est, nous avions lancé une opération de sensibilisation pendant trois jours. Après ça, tous les enfants voulaient jouer avec lui et s’en occuper ». Cela avait eu un effet positif, puisqu’une quinzaine d’enfants avait fait le déplacement.

Crédit photo : Laurent Bordet / Facebook

Cependant, cette année, même si aucun enfant n’a répondu, il a reçu le soutien et de nombreuses félicitations de la part d’enfants et d'adultes venant de toute la France, de New York, du Portugal. Les parents, remercient chaleureusement toutes les personnes qui ont participé, et sont heureux de voir que leur fils va pouvoir fêter comme il se doit ses onze ans : « On est vraiment très ému par cette affluence. À tous, merci pour lui ! ». Pour le moment, ses cadeaux et lettres sont dans une grande boîte verte et il n’a qu’une hâte, pouvoir les ouvrir jeudi prochain !

Source : Laurent Bordet
Les bateaux de croisière responsables d'une pollution colossale aux abords des côtes européennes
Partager sur Facebook