Quantcast

Aux États-Unis, un garçon trisomique de 15 mois devient mannequin pour une marque de prêt-à-porter

Par Clément P.| 33 368 partages
Meagan Nash a été prête à tout pour que son fils ait les mêmes chances que les autres. Après de longs combats et négociations, cette maman américaine a enfin obtenu ce qu’elle souhaitait le plus : voir son fils trisomique de 15 mois, Asher, accepté dans la campagne publicitaire d’OshKosh, une marque de prêt-à-porter aux États-Unis.

Pourtant, il y a plusieurs mois de ça, alors que Meagan Nash dépose le book d’Asher dans une agence de mannequinat de la ville de Buford (située dans l’État de Géorgie, ndlr), cette dernière le refuse en prétextant que son client, la marque OshKosh, n’est pas à la recherche de « bébé handicapé » pour mettre en avant ses produits. Sympa.

@DR

Mais croire que la jeune maman de 27 ans allait en rester là, c’est mal la connaître. À son retour chez elle, elle s’est empressée de publier sur les réseaux sociaux une photo de son fils sur la page Facebook « Changing The Face of Beauty » accompagné d’un texte décrivant ce qu’elle venait de vivre, afin de mettre la pression sur la marque de vêtements. Son message devient alors viral et retient l’attention de centaines de milliers de personnes.

Dans la foulée, en octobre dernier, le célèbre groupe Facebook « Kids with Down Syndrome » partage à son tour le cliché d’Asher, en guise de ralliement à sa cause. Petit à petit, la stratégie choisie par Meagan Nash commence à payer est l’affaire devient publique. Jusqu’au jour où elle remonte jusqu’aux chaînes de télévision, et en particulier CBS. « J’aimerais que OshKosh rencontre mon fils et qu’ils voient ce que nous voyons en lui. Je ne veux pas qu’ils l’utilisent à cause de ce tapage que nous faisons sur Internet. Je veux qu’ils l’utilisent parce qu’ils l’apprécient et qu’ils voient s’il pourrait contribuer à leur publicité » leur a-t-elle confié.


OshKosh a décidé d’inviter le petit Asher à poser pour sa nouvelle campagne. Le 5 décembre dernier, jour du lancement des nouvelles collections de la marque, il est apparu portant un ravissant pyjama rouge et bleu à carreaux. Sur la page Facebook d’OshKosh, le cliché a obtenu de nombreux commentaires positifs, dont celui de la maman du nouveau mannequin, qui sonne comme une victoire pour toutes celles et ceux qui ont un enfant handicapé : « Le recours aux personnes handicapées montre au monde que ces individus ont des valeurs tout comme n'importe quelle autre personne normale ».

Bravo à l’internet d’avoir porté haut le cas d’Asher, et à OshKosh d’être revenu sur sa décision. On valide !
Source : 11ALIVE
VIDEO : Pour la première fois aux États-Unis, un calamar géant a été filmé par des chercheurs
Partager sur Facebook

A découvrir aussi

13 choses que tous les parents doivent avoir dans leur sac de voyage
50 partages
La disparition rapide des oiseaux dans les campagnes françaises avoisine la « catastrophe écologique », selon le CNRS et le Muséum National d'Histoire Naturelle
2 217 partages
245 grammes et 23 centimètres : le plus petit bébé du monde est sorti de l'hôpital
2 227 partages
Une maman lance un appel pour récupérer le siège adapté de son fils handicapé qui a été dérobé
8 719 partages
« The Abyss Pub », le bar « steampunk » unique au monde où les clients ont l'impression d'être sous l'eau
213 partages
Il gagne 22 millions de dollars en un an, à seulement... 7 ans
0 partages