Quantcast

En Inde, une association crée un hôpital pour soigner les éléphants maltraités et malades

Par Timothy G.| 13 713 partages

Il y a un peu plus de quatre mois, la ville de Mathura en Inde a inauguré un premier centre de soins destiné aux éléphants. À l’initiative de ce projet, l’association Wildlife S.O.S, lancée en 1995, qui lutte pour la défense des animaux sauvages en détresse dans le pays.

Cet hôpital d’une superficie de 2 000 mètres carrés comprend un service gériatrique pour accompagner les pachydermes dans leurs derniers jours, et des soins vétérinaires dispensés aux éléphants malades et blessés. Le centre est aussi doté de rayons X numériques sans fil, d’imagerie thermique, d’ultrasons et d’une section de quarantaine.

En Inde, un hôpital ouvre ses portes aux éléphants malades pour leur apporter les soins nécessaires. Crédits photo : Wildlife S.O.S

L’organisation à but non lucratif Wildlife S.O.S. s'engage depuis des années pour sauver plusieurs espèces d’animaux sauvages de l’Inde, comme les ours, les crocodiles et même les cobras. Son travail de sauvetage et de réhabilitation des ours et des éléphants a notamment été reconnu dans le monde entier.

Les membres de l’organisation travaillent sans relâche pour apporter des soins à ces éléphants, et leur prodiguer une vie aussi proche que possible de celle qu’ils auraient dû avoir en pleine nature. « Ces éléphants en captivité ne sont pas destinés à être utilisés ni maltraités et doivent recevoir le respect dont un animal a besoin», avait déclaré dans 20 minutes, Geeta Seshamani.

Ce n’est qu’en 2008 que l’organisation a commencé à s’occuper des éléphants, après avoir reçu un appel les avertissant qu’un pachyderme avait été victime d’un accident de la route. Ils sont immédiatement venus à son secours sans savoir comment ils allaient relever ce nouveau défi. Ils savaient qu’ils devaient y aller et qu’il fallait le sauver.

Les co-fondateurs de l’organisation Wildlife S.O.S., Kartick Satyanarayan et Geeta Seshamani, ont même reçu le prestigieux Prix Jeanne Marchig pour le bien-être animal 2017, après des années de lutte pour la conservation, la protection et le bien-être auprès des animaux sauvages.

L’éléphant est un symbole culturel et religieux en Inde. Mais la plupart sont bien souvent maltraités, torturés et exploités pour les attractions touristiques dans le pays. L’espèce ne cesse de diminuer au fil des années, et le braconnage pousse les éléphants à quitter leur environnement naturel sous peine d’être tués.

Quatre bébés guépards nés au Safari de Peaugres
Partager sur Facebook