Quantcast

Un maire veut faire inscrire les bruits ruraux au patrimoine immatériel de l'UNESCO

Par Timothé G.| 18 202 partages

En Gironde, le maire de Gajac souhaite inscrire les bruits ruraux au patrimoine immatériel de l’UNESCO afin de leur éviter les procès qui leur sont intentés. Un premier pas de la part de Bruno Dionis du Séjour vers un possible enregistrement du chant du coq, du meuglement des vaches ou encore des sonneries des cloches au patrimoine immatériel de l’UNESCO, tout comme l’est "Le repas gastronomique des Français".

Le maire de la commune, qui compte près de 400 habitants, a expliqué dans une lettre ouverte à l’attention des parlementaires vouloir protéger ceux qui émettent ces bruits : «  Nous demandons que le chant du coq, l’aboiement familier du chien, la cloche de l’église, le meuglement des vaches, le braiement de l’âne et le pépiement des oiseaux soient proclamés patrimoine national  ».

Crédit photo : Vaches brunes et blanches dans une ferme /Shutterstock

Son initiative peut paraître étonnante au premier abord, pourtant nombreux sont ceux qui n’apprécient guère ces sonorités propres à la campagne lorsqu’ils s’y installent pour leur retraite ou le temps des vacances. Allant même jusqu'à se plaindre auprès des élus, voire d’intenter directement un procès au coupable.

Le cas le plus récent concerne le coq Maurice, qui, accusé de chanter trop fort par des vacanciers, est convoqué devant le tribunal d’instance de Rochefort le 6 juin prochain. En août 2018, c’est un couple de Parisiens qui souhaitait décaler l’horaire de la cloche de l’église.

L’article 11 du texte de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel dit : « Il appartient à chaque État d’identifier et de définir les différents éléments du patrimoine culturel immatériel présents sur son territoire, avec la participation des communautés, des groupes et des organisations non gouvernementales pertinentes ».

Bruno Dionis explique avoir reçu le soutien de 31 maires, dont celui du député UDI de Lozère Pierre Morel-À-L'Huissier, qui ajoute dans les colonnes du Figaro vouloir « déposer une proposition de loi en ce sens sous forme de résolution d’ici à une dizaine de jours ».

Source : Le Figaro
VIDEO : Le « violentomètre » permet aux couples de mesurer la violence dans leur relation
Partager sur Facebook

A découvrir aussi

Complètement noir, des plumes aux os, en passant par la crête, voici le « coq gothique »... Une espèce très rare !
5 930 partages
Aux États-Unis, un garçon trisomique de 15 mois devient mannequin pour une marque de prêt-à-porter
33 350 partages
16 des plus beaux sites chinois inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO
159 partages
La disparition rapide des oiseaux dans les campagnes françaises avoisine la « catastrophe écologique », selon le CNRS et le Muséum National d'Histoire Naturelle
2 217 partages
Plongez dans l'Égypte antique en visitant le temple d'Hathor, l'un des mieux conservés du monde
570 partages
« Tu seras un homme, mon fils », le clip qui met l'accent sur l'éducation des garçons aux questions d'égalité
11 836 partages