Quantcast

Les restes d'un perroquet géant, mesurant 1m de long, ont été identifiés en Nouvelle-Zélande

Par Mathieu D.| 627 partages

Un perroquet géant, qui mesurait 1m de long, vivait en Nouvelle-Zélande il y a 19 millions d’années, si l'on en croit les conclusions d'une récente étude.

C’est une grande découverte que viennent de réaliser des paléontologues en Nouvelle-Zélande.

Si l’on en croit les détails d’une étude publiée dans la revue Biology Letters, les restes d’un perroquet géant, qui mesurait près d’un mètre de long pour un poids de 7 kilogrammes, ont été retrouvés dans les environs de Saint-Bathans au centre de l’île du Sud.

Crédit photo : Flinders University / AFP / Brian Choo

L’animal gigantesque aurait vécu il y a 19 millions d’années selon les scientifiques à l’origine de la découverte qui, en réalité, ne date pas d’aujourd’hui.

Tout a commencé en effet il y a 11 ans, lorsqu’un os de patte a été découvert lors de fouilles menées dans cette région bien connue des paléontologues. La zone recèle en effet de fossiles datant du Miocène, une période qui s’étend de 5 à 23 millions d’années avant notre ère.

N’intéressant guère les chercheurs à l’époque, l’os a été rangé dans un coin puis oublié sur une étagère pendant plus de 10 ans, avant qu’un scientifique ne daigne enfin poser le regard sur ce trésor fossilisé, en 2019.

« L’idée qu’il puisse s’agir d’un perroquet géant ne nous avait pas effleuré. Nous pensions à une sorte d’aigle, jusqu’à ce que nous l’examinions à nouveau », a ainsi raconté Paul Scofield (Conservateur au Canterbury Museum de Christchurch) à nos confrères de l’AFP.

L’oiseau non volant a été baptisé Heracles inexpectatus - en référence au héros de la mythologie grecque et fils de Zeus, Hercule - en raison de sa taille exceptionnelle, mais aussi pour sa découverte inattendue, survenue presque par hasard.

Il présente un certain nombre de caractéristiques physiques encore jamais vues auparavant chez ses semblables, ce qui fait dire aux spécialistes qu’il s’agit du « plus grand perroquet connu ».

Il mesure ainsi le double du kakapo, une espèce menacée en voie de disparition qui est considérée jusqu’à présent comme le plus grand perroquet connu au monde.

Crédit photo : Science et Avenir

L’animal « disposait sans aucun doute d’un bec énorme qui pouvait ouvrir en deux tout ce qu’il voulait et il a bien pu se régaler d’autres choses que de sa nourriture habituelle, peut-être même d’autres perroquets », a pour sa part expliqué Mike Archer, du Centre de recherches de paléontologie de l’Université de Nouvelles-Galles du Sud.

Il n’est donc pas à exclure que cet oiseau, qui vivait dans une forêt sub-tropicale, ait été carnivore !

La Nouvelle-Zélande est réputée pour abriter des restes d’espèces endémiques d’oiseaux géants non volants et aujourd’hui disparus. Le moa (Dinornis) étant le plus connu et le plus grand de tous. Il pouvait mesurer jusqu’à 3,6 mètres de haut.

Partager sur Facebook