Quantcast

Une inquiétante bactérie résistante aux antibiotiques se propage en Europe !

Par Laura H.|

Les scientifiques ont demandé des mesures afin de ralentir le développement de cette bactérie qui a tué pas moins de 2000 personnes en Europe en 2015.

Cette bactérie, appelée Klebsiella pneumoniae, est résistante aux antibiotiques les plus puissants. Elle s’est répandue dans les hôpitaux européens et est toujours en développement. Plusieurs patients sont morts des suites d’infections à cause de cette bactérie, le nombre de décès a été multiplié par six entre 2007 et 2015 et a même dépassé les 2000 patients, selon le site Nature.

L’Organisation mondiale de la santé (l’OMS) a placé la Klebsiella pneumoniae sur la liste des 12 bactéries ultra-résistantes qui présentent le plus grand danger pour les humains et requièrent la création de nouveaux traitements antibiotiques.

Une bactérie resistante aux antibiotiques se répand en Europe. Crédit : shutterstock

Les scientifiques ont d’ailleurs étudié les cas de 1700 patients suivis dans 244 hôpitaux de 32 pays européens différents. Résultat : ils ont observé que l’agent pathogène se répand « essentiellement entre les patients soignés dans le même hôpital ou dans des hôpitaux situés à proximité les uns des autres », a expliqué Sophia David, co-auteure de l’étude, à The Telegraph, « Nous craignons que le problème prenne de plus en plus d’ampleur si aucune mesure n’est mise en place pour limiter le développement des souches résistantes de la K.pneumoniae » alerte-t-elle.

Les scientifiques ont étudiés les cas de 1 700 patients. Crédit : shutterstock

Et même si la bactérie est naturellement présente dans les intestins et peut n’avoir aucun effet néfaste sur l’organisme, les conséquences peuvent tout de même être graves, car si elle atteint le système respiratoire ou les vaisseaux sanguins, elle pourrait devenir mortelle. La Commission européenne, quant à elle, a mis en place une simulation basée sur des chiffres, affirmant que d’ici 2050, 392000 décès potentiels de personnes infectées seraient à prévoir, à cause des bactéries multi-résistantes présentes en Europe.

Au niveau mondial, le bilan pourrait être de 10 millions de morts.

Source : Nature
Un athlète kenyan a sacrifié sa course pour aider un coureur qui s'effondrait
Partager sur Facebook