Quantcast

Selon une étude, les propriétaires de chiens seraient perçus comme plus sexuellement attirants, plus actifs et plus investis que les propriétaires de chats !

Par Nathan Weber| 242 partages
C'est officiel, les propriétaires de chiens sont beaucoup plus séduisants que les propriétaires de chats… et de loin !

Bon, c'est une étude réalisée par EliteSingles, un site britannique de rencontres en ligne qui le dit, autant dire que ce n'est pas la NASA. Cela étant dit, l'étude reste néanmoins intéressante… surtout lorsqu'on s'interroge et que l'on cherche à analyser la raison du pourquoi de ces résultats.

Il s'agit d'un sondage qui a été conduit sur un panel représentatif de 1 000 célibataires, et qui a le mérite de les interroger sur une question clé des relations de couple : quid de la présence ou non d'un animal de compagnie chez le potentiel élu de notre cœur ? Et comment perçoit-on le fait qu'une personne ait un animal du point de vue de notre attirance amoureuse ?

Eh bien, selon les résultats de l'étude, la tendance qui se dégage est très claire : 63 % des personnes interrogées ont trouvé que les propriétaires de chiens étaient les plus attirants, contre 18 % seulement qui préféraient les propriétaires de chats. Les 19 % restant, apparemment, étaient des monstres sans cœur qui ne trouvaient pas attirant le fait de posséder un chien ou un chat.

Au-delà du résultat clairement en faveur des propriétaires de chiens (mais peut-être que seule la crème de la crème s'intéresse aux propriétaires de chats, allez savoir !), l'étude révèle aussi quelque chose de plutôt intéressant : apparemment, les gens prennent énormément en considération la question de la présence ou non d'un animal de compagnie lorsqu'ils recherchent de manière prospective un partenaire amoureux. Une question clé pour savoir à l'avance si ça va matcher ou pas, un peu comme les goûts en matière de préférence musicale, ou le fait d'être fumeur (se) ou non !

Une énorme portion (72 %) des personnes interrogées affirme même être en mesure de prédire la manière dont une personne se comportera au quotidien dans une relation amoureuse ou au sein d'une vie de couple, en analysant la manière dont ils traitent leurs animaux… De quoi nous faire méditer !

Cependant, pour les propriétaires d'animaux, la capacité à leurs éventuel (le) s prétendant(e) s de s'adapter à Félix ou à Médor est également un point crucial : ainsi, respectivement 32 % des propriétaires de chiens et 27 % des propriétaires de chats se disent prêts à plaquer illico leur conjoint s'ils découvraient que leur compagnon à quatre pattes n'était pas apprécié de leur moitié.
Crédits photo : lovers rejoice and indulge in the kitchen/Shutterstock


Les propriétaires de chiens, perçus comme plus actifs, dévoués et prêts à s'investir

Pour Salama Marine, experte en psychologie spécialisée dans le domaine des relations de couple et de la rencontre en ligne, il y aurait un sens plus profond aux résultats de cette étude que de savoir s'il vaut mieux adopter un chien ou un chat pour "pécho" plus facilement sur le net. Selon elle, les célibataires qui prospectent sur les sites de rencontre ont tendance à se dire inconsciemment que les personnes qui sont capables d'élever correctement un animal sont des personnes sociables, dévouées et capables d'un certain don de soi (tandis qu'une personne égoïste aurait du mal à s'occuper d'un animal convenablement). "Comme élever un animal — particulièrement un animal actif comme un chien — requiert beaucoup d'investissement et de dévouement, les personnes célibataires ayant ce genre d'animaux sont souvent perçus comme étant gentils, sociaux, amicaux et prêts à s'investir émotionnellement dans une relation à long terme."

En clair, ce n'est pas votre chien qui vous rendra plus sexy… mais il prouve, dans une certaine mesure, que vous possédez la maturité émotionnelle suffisante pour aimer et prendre soin d'un autre être humain !

Cela ne veut pas dire que ce n'est pas le cas si vous avez un chat, un poisson rouge, ou pas d'animal du tout… Simplement, comme le chat est un animal indépendant qui fait sa vie tout seul (et n'a pas besoin qu'on l'emmène dehors pour courir ou faire ses besoins) il ne demande pas autant d'investissement et d'activité qu'un chien.

Source : Elite Singles
Cet athlète kenyan sacrifie sa course quelques mètres avant l'arrivée pour venir en aide à un coureur au sol
Partager sur Facebook