Quantcast

Pour ses élèves atteints d'autisme, cette prof transforme des chaises en y rajoutant... des balles de tennis !

Par Jérémy B.| 2 473 partages

Amy Maplethorpe, une pathologiste du langage à l’école élémentaire Raymond Ellis à Round Lake, dans l’Illinois, a essayé une astuce digne de Mac Gyver, qu’elle a trouvé sur Pinterest, pour aider ses élèves autistes.


En utilisant de la colle glu et des ciseaux, elle a découpé des balles de tennis en deux afin de coller chaque partie sur des chaises, dossier compris. Comme vous le voyez sur la photo, le résultat est assez intrigant… Transformées de cette façon, comment ces chaises parviennent-elles à rendre les élèves plus concentrés et plus calmes ?

Facebook/ Raymond Ellis Elementary School


Amy Maplethorpe explique auprès du Huffington Post  que les balles de tennis offrent une texture différente à la chaise : « En s’asseyant dessus, les balles de tennis offrent une dynamique de postures adéquates différentes pour l’élève, contrairement à la chaise standard ». Autrement dit, l’élève autiste peut s’asseoir de la manière qui lui convient le plus plutôt que de s’adapter à la surface plate de la chaise normale.


Bien que les résultats soient différents selon les élèves, elle assure que cette technique a eu beaucoup d’effets bénéfiques : « Les élèves de première année qui ont utilisé cette chaise sont devenus plus patients et ont suivi les consignes ». Elle a également remarqué des élèves moins agités pendant qu’ils attendaient leurs exercices. Ses étudiants plus âgés lui ont avoué qu’ils aimaient bien la nouvelle chaise.


Sur la page Facebook de l’école, une photo de la professeure avec les chaises en question a été publiée et a été partagée plus de 90 000  fois dans la foulée. Une initiative qui devrait être imitée par d’autres établissements américains réservés aux élèves ayant des troubles de l’attention.


Sympa l’invention, n’est-ce pas ?

Source : Huffington Post
VIDEO : Un père a fabriqué un cartable en plastique à son fils pour qu'il puisse aller à l'école
Partager sur Facebook