Quantcast

Emma Watson prise au piège d'internet dans un thriller angoissant... Découvrez la première bande-annonce de « The Circle »

Par Salomé Baudino|
Big Brother is watching you.

Non loin de la dystopie sociétale de George Orwell dans l’un de ses plus grands succès littéraires, le roman futuriste 1984, EuropaCorp diffuse la première bande-annonce anxiogène de « The Circle », un long-métrage à la sauce Black Mirror, qui promet sueurs froides et questions existentielles. 

Découvrez en la bande-annonce (pour les plus anglophones d'entre vous) :

Un cyber-thriller plus ou moins avant-gardiste dont voici le synopsis : une étudiante récemment diplômée est engagée par une grande firme nommée The Circle et dirigée par un homme charismatique, Kalden.

Tiré du best-seller de Dave Eggers, James Ponsoldt (Shameless, The Spectacular Now) réalise ici une véritable imputation cinématographique : la critique d’une société moderne obsédée par le voyeurisme et prête à sacrifier la dernière parcelle de la vie privée de ses individus. Ainsi, il réunit à l’écran Tom Hanks (Captain Philips, Inferno, Sully…) en Eamon Bailey, patron de The Circle, la compagnie la plus influente de la Silicon Valley, et Emma Watson (Harry Potter, The Bling Ring et bientôt La Belle et la Bête) dans le rôle de l’étudiante ambitieuse puis employée aliénée, Mae Holland.

Ainsi, si le charismatique gourou-tech se targue de pouvoir venir à bout de la faim dans le monde et mettre un terme à tous les autres maux de l’humanité, celle-ci doit se soumettre à une condition de taille : tout doit être vu. Et tout doit être partagé.

EuropaCorps

« La philosophie de Bailey c’est que « savoir » c’est bien, mais que « tout savoir », c’est mieux » explique James Ponsoldt. « Il croit foncièrement que toutes les expériences que vivent les humains doivent être visibles pour absolument tout le monde, et pas seulement aux privilégiés. Il est profondément investi dans le développement d’une technologie afin de rendre cela possible. Il pousse les frontières et même, il les détruit. »

Bien que le parallèle entre The Circle et Google ou encore Facebook soit facile à dessiner, Ponsoldt réplique : « The Circle ressemble probablement à beaucoup de compagnies de technologie, poussant les barrières de l’éthique toujours plus loin quant à notre quota d’autonomie et de liberté, et la nécessité de délimiter les frontières afin de protéger notre vie privée, ou pas. »

EuropaCorp

Quant à la trame du film et à son ambiance sectaire, il confirme : « Mae Holland devient une pseudo-célébrité avec son honnêteté naturelle et sa capacité à se confier aux spectateurs qui la regardent à travers The Circle. Mais très vite, le système devient une sorte de religion, puis une sorte de prison. »

Sortie prévue au printemps prochain. Et en attendant, découvrez ou redécouvrez les plus belles photographies d'Emma Watson ou le célèbre discours féministe qu'elle avait tenu à l'ONU.

Une vingtaine de requins bouledogues vont être abattus, après deux attaques en Nouvelle-Calédonie
Partager sur Facebook