Quantcast

Les origines de la nonne de Conjuring 2 révélées dans un spin-off qui se dévoile avec une première bande-annonce !

Par Hugo N.| 1 388 partages

Elle n’a laissé personne indifférent dans les salles obscures il y a maintenant deux ans dans Conjuring 2 : Le Cas Enfield, film inspiré d’une histoire vraie. La plupart des spectateurs ont été terrorisés à sa vision, mais la voilà qui revient nous effrayer pour notre plus grand frisson.

La nonne, l’une des formes prises par le démon Valak dans Conjuring 2, sera de retour le 19 septembre 2018 dans The Nun, spin-off de la saga supposé explorer ses origines. Le long-métrage se dévoile en largeur pour la première fois dans une bande-annonce, publiée ce lundi 13 juin. Regardez-la… si vous l’osez !

 

Se déroulant longtemps avant les évènements de Conjuring 2 : Le Cas Enfield, The Nun se fera le récit des origines de Valak, le démon qui a donné du film à retordre au couple Warren dans le dernier long-métrage de la saga principale, sorti il y a deux ans. Située en Roumanie, l’intrigue du film repose sur un prêtre missionné par le Vatican, accompagné d’une novice, pour enquêter sur le mystérieux suicide d’une nonne dans une abbaye. Les choses ne seront évidemment pas une promenade de santé, puisque les deux protagonistes se confronteront au retors antagoniste de Conjuring 2, capable de prendre de multiples formes, dont celle d’une nonne pour le moins… inquiétante.

Réalisé par Corin Hardy, le scénario du film est co-signé par James Wan, connu pour être la tête pensante de Conjuring, de Saw, et des deux épisodes d’Insidious. Nous retrouverons notamment à l’affiche Taissa Farmiga dans le rôle de sœur Irène, jeune actrice de 23 ans que l’on a pu apercevoir dans la série American Horror Story. Celle-ci est, comme son nom l’indique, la sœur de Vera Farmiga, d’environ vingt ans son aînée, que les fans de la saga Conjuring connaissent comme interprète de Lorraine Warren, héroïne des films principaux.

Rendez-vous donc le 19 septembre 2018 devant The Nun au cinéma, si vous avez envie d’une bonne flippe !

Un athlète kenyan a sacrifié sa course pour aider un coureur qui s'effondrait
Partager sur Facebook

A découvrir aussi

Steven Spielberg prépare une série horrifique, disponible seulement la nuit
1 001 partages
Plusieurs études démontrent que regarder des films d'horreur aiderait les personnes anxieuses et serait bon pour la santé : les bénéfices sont nombreux !
14 partages
« La Nonne »  : le nouveau teaser est si effrayant que YouTube l'a censuré
14 360 partages