Quantcast

Paul, le maître des « 12 coups de midi », éliminé de l'émission après 153 participations

Par Mathieu D.| 2 816 partages

Paul, jeune autiste qui a impressionné tant de monde dans les « 12 coups de midi » ces derniers mois, a été éliminé de l’émission phare de TF1. Il rentre néanmoins dans l’histoire des jeux télévisés avec 152 succès consécutifs et près de 700 000 euros de gains

Avec le temps, on avait fini par le croire imbattable, mais sa 153e participation lui fut fatale ! Le candidat Paul, âgé de 20 ans, a tiré sa révérence suite à son élimination ce jeudi dans le jeu télévisé des « 12 coups de midi », après une domination sans partage de plus de cinq mois.

Une réussite insolente et admirable, d’autant que le jeune homme, originaire de Grenoble, est atteint du syndrome d’Asperger, ce qui n’a évidemment pas facilité sa participation à l’émission, présentée tous les midis par Jean-Luc Reichmann, comme le rappelait sa maman en mai dernier.

« Tu ne peux même pas imaginer comme je suis fier de ton parcours, du travail que tu as fait sur toi-même » (Reichmann)

Pour la petite histoire, on retiendra que le champion a chuté sur une question politique, loin d’être évidente, laquelle lui demandait « qui a été deux fois président de la République sans jamais avoir été élu ».

Provoqué en duel par l’un des candidats qui lui faisait face, Paul – étudiant en Histoire - a ainsi buté en faisant, de son propre aveu, une « confusion » en répondant Charles de Gaulle à la place d’Alain Poher, la bonne réponse.

Ancien président du Sénat et par conséquent n°2 dans l’ordre constitutionnel, ce dernier avait en effet occupé la fonction suprême par intérim à deux reprises, sans avoir été élu. D’abord en 1969 en remplaçant un Charles De Gaulle démissionnaire, puis en 1974 après le décès de Georges Pompidou, alors président en exercice.

Surnommé « WikiPaul » en raison de ses connaissances et de sa culture générale, Paul quitte donc l’aventure à la grande tristesse de Jean-Luc Reichmann qui avait noué des liens forts avec ce candidat hors du commun, au fil des émissions. Le présentateur a d’ailleurs tenu à saluer le jeune homme.

« Les 12 coups de midi ont retenti… Aujourd’hui, tu ne peux même pas imaginer comme je suis fier de ton parcours, du travail que tu as fait sur toi-même et du bonheur que nous avons partagé ensemble. Ne lâche rien Paul, moi je ne te lâcherai jamais », a-t-il ainsi écrit sur Twitter.

La France avait découvert en mai dernier ce jeune garçon aussi imprévisible qu’attachant suite à une séquence assez savoureuse, dans laquelle il avait repéré la présence d’une faute à l’une des questions posées dans les 12 coups de midi.

Avec 152 victoires et 691 522 euros de gains, il devient le deuxième plus grand gagnant de l’histoire de l’émission, loin derrière les 193 participations de Christian Quesada, champion incontesté aujourd’hui incarcéré pour détention d’images pédopornographiques.

Source : LCI
Partager sur Facebook