Quantcast

En Équateur, cette forêt hors du commun devient jaune seulement quelques jours par an

Par Clément P.| 1 083 partages

Dans le sud de l’Équateur, la province de Loja voit chaque année se répéter un phénomène naturel hors du commun : une explosion de couleur !

Crédit photo : NICOLASVANDRUNEN

En effet, en quelques jours seulement, des milliers d’arbres fleurissent et arborent un ton jaune vif qui couvre alors une grande partie de la région ! Il y a seulement trois ou quatre ans, le petit village de Mangahurco, qui abrite la plus forte concentration de Tabebuia chrysantha (l'espèce d’arbre responsable de ce spectacle, ndlr), était encore inconnu des circuits touristiques. Aujourd’hui, ses 600 habitants, voient passer plus de 10 000 visiteurs par an !

Crédit photo : wikimedia

Il faut dire que le show visuel y est vraiment saisissant et la couleur rougeâtre de la terre ne fait qu’ajouter à l’émerveillement ! Mais pourquoi s'attarder sur cette région plutôt qu’une autre ? Après tous, les Tabebuia chrysantha, localement appelés « araguaney », sont implantés dans de nombreux pays d’Amérique latine et central aux paysages extraordinzaires, comme le Mexique, le Panama, le Costa Rica, la Colombie ou encore le Pérou.

La réponse est simple : avec 40 000 hectares, la province équatorienne de Loja constitue la plus grande zone d'implantation des araguaney, et donc l'endroit où le rendu est le plus grandiose !

Crédit photo : wikimedia

Selon la météo, tous les arbres peuvent fleurir de manière synchronisée, et prendre des couleurs en deux jours. C’est le cas si lors des semaines précédant la floraison, il pleut fort et de façon continue pendant plusieurs jours d’affilée.

En revanche, si la pluie est faible ou tombe par à-coups, les araguaney fleuriront chacun à leur rythme. Évidemment, le plus impressionnant est de voir toutes les couleurs apparaître en 48 ou 72 heures. Mais d’une année à l’autre, cela varie.

Ouvrez grands les yeux, voici à quoi ressemble le show :

Crédit photo : ecuador

Crédit photo : wikimedia

Crédit photo : amazonaws

Crédit photo : wikimedia

Crédit photo : amazonaws

Crédit photo : NICOLASVANDRUNEN

Crédit photo : NICOLASVANDRUNEN

Crédit photo : NICOLASVANDRUNEN

Crédit photo : NICOLASVANDRUNEN

Source : Atlas Obscura
Partager sur Facebook