Quantcast

17 heures et 20 minutes pour le premier vol commercial de l'histoire entre l'Australie et l'Angleterre sans escale

Par Clément P.| 2 457 partages

Cela vous a peut-être échappé, mais hier a lieu une grande nouveauté dans le domaine aéronautique. En effet, pour la première fois de l’histoire, un vol commercial a directement relié l’Australie à l’Angleterre. Au total, il aura fallu 17 heures et 20 minutes de trajet pour parcourir les 14 498 kilomètres qui séparent Londres de Perth.

Crédit : Qantas

À l’origine de cette initiative, la compagnie Qantas avait pour objectif de franchir « la dernière frontière pour l'aviation mondiale » que représentent les vols très long-courriers. C’est en tout cas ce qu’a affirmé le directeur général, Alan Joyce. Il faut dire qu’en 1947, les voyageurs partaient pour pas moins de quatre jours et neuf escales entre Sydney et Londres, soit près de 55 heures de trajet. En divisant cette durée pas plus de trois, la compagnie a donc prouvé qu’une fois de plus, les progrès en matière d’autonomie de vol et de technologie permettaient de repousser les limites.

Si certains d’entre vous se le demandent, sachez que le vol a été effectué par un appareil de modèle Boeing 787 Dreamliner. À bord se trouvaient quelque 200 passagers et 16 membres d’équipage. L'avion de Qantas, arrivé dimanche à Londres, a gagné plus de trois heures sur un vol traditionnel, notamment en évitant les escales prévues à Singapour ou au Proche-Orient.

Pour l’occasion, d’après nos confrères australiens du Daily Telegraph, plusieurs passagers ont été équipés de capteurs spéciaux. Ces derniers ont permis aux chercheurs de l’Université de Sydney de récolter de précieuses données concernant l’activité du cerveau, mais également sur le sommeil ou encore l’hydratation du corps. Vous l’aurez compris, cette étude a pour de but de s’assurer qu’un vol aussi long n’a pas d’impact négatif sur l’organisme.

Mais si Qantas a décidé de lancer le vol Londres/Perth de manière permanente, ce n’est pas seulement pour battre des records. En réalité, cette nouvelle liaison s’inscrit dans un désir de développement bien plus global appelé « Projet Sunrise ». L’idée est simple : réduire les temps de vol et proposer des trajets sans escale afin d’encourager les voyageurs à se rendre sur la côte ouest de l’Australie, beaucoup moins peuplée qu’à l’est et qui cherche sans cesse à augmenter ses revenus liés au tourisme.

Source : Travel Weekly
Partager sur Facebook

A découvrir aussi

20 bibliothèques qu'il faut visiter comme des musées
20 743 partages
Avec 14 000 euros de côté, ce couple a voyagé pendant un an et demi entre l'Alaska et l'Argentine
17 644 partages
Et si voyager en amoureux était le secret d'un couple qui dure ? La science dit oui !
66 098 partages
4 raisons pour lesquelles voyager devrait être la priorité pendant votre vingtaine
27 345 partages
Visitez Kaysersberg, le village le plus charmant de France
23 052 partages
Une compagnie aérienne propose des dégustations de bière pendant ses vols
37 964 partages