Quantcast

Pour 470 000 euros, vous pouvez devenir propriétaire de cette île paradisiaque, située dans les Caraïbes

Par Clément P.| 5 377 partages
Appelez votre famille et vos amis, et trouvez le moyen de rassembler au plus vite 470 000 euros ! Car c’est le prix d’une île absolument paradisiaque, actuellement en vente dans les Caraïbes, au Belize. En d’autres termes, ce petit bout de terre sauvage pourrait bien être le vôtre.

Willow Reed, la propriétaire Britannique de 40 ans, avait acheté l’île peu après la mort de sa maman Virginia, en 2012, pour 175 000 euros. Mais depuis, l’inflation est passée par là, comme partout ailleurs sur le globe et des bâtiments y ont été construits, comme trois maisons.

@WillowReed

L’île, baptisée « Virginia Caye » en souvenir de sa maman, était jusqu’à présent la fierté de la famille. « C’est avec le cœur lourd que je la mets en vente aujourd’hui. Mais une personne sera très heureuse de la posséder pour s’y reposer, et en fera bon usage » explique la quadragénaire, qui a décidé de retourner vivre en Angleterre.

Et d’ajouter : « J’ai évidemment conscience que 470 000 euros, c’est une somme importante. Mais quand on sait qu’avec ce budget, il est presque impossible de trouver un appartement d’une chambre dans le centre de Londres, je me dis que pour une île dans les Caraïbes, ça vaut son prix ! ».

Concernant la situation de l’île en question, elle est localisée à 20 minutes de bateau de la côte du Belize. Ses plages de sable blanc sont entourées de récifs coralliens dans lesquels les amoureux de la nature adoreront observer plusieurs espèces d’animaux sous-marins. Cerise sur le gâteau, il n’est pas rare de voir des dauphins fendre les flots. Un vrai petit coin de paradis.

Que vous ayez envie d’un petit point de chute tranquille ou de créer un complexe qui pourrait devenir une importante destination touristique, vous savez ce qu’il vous reste à faire pour que Virginia Caye Island soit à vous !

@WillowReed
@WillowReed
@WillowReed
@WillowReed
@WillowReed
@WillowReed
@Google
@DailyMail
@WillowReed
Source : Daily Mail
Partager sur Facebook