Quantcast

6 choses à avoir en tête au moment de visiter Dublin

Par Clément P.| 11 514 partages

Vous avez prévu de mettre les voiles vers Dublin ? Avant de partir, il existe certaines choses à savoir pour rendre votre séjour inoubliable.

Aujourd’hui, Jetlag vous propose donc un mini-guide de survie spécialisé dans la capitale irlandaise. Des moyens de transport aux bonnes adresses culinaires en passant par des conseils sur la météo ou sur les rencontres, vous allez apprendre à évoluer sur place comme si vous y aviez vécu pendant de longues années. C’est parti :

Crédit photo : BBC

1. On peut entrer gratuitement dans les musées

Dans la plupart des capitales européennes, les voyageurs payent tout au long de leur séjour pour profiter des espaces culturels de type musées ou expositions, mais ce n’est pas le cas à Dublin. En effet, la ville possède des musées absolument grandioses et qui sont totalement gratuits durant toute la semaine pour les visiteurs. Vous pourrez donc observer des œuvres de Monet, Vermeer ou Picasso à la National Gallery, des corps de vieux de 3 000 ans et une collection de bijoux de l’ère celtique au National Museum, et des livres d’exception à la Chester Beatty Library, souvent citée comme l’un des plus beaux musées d’Europe, sans dépenser un centime !

2. On n’y fait pas la fête toute la nuit

Malgré la réputation des Irlandais de boire beaucoup et de faire la fête sans limite, Dublin n’est pas une ville qui ne dort jamais. En semaine, les pubs ferment généralement leurs portes vers 23h30, et aux environs de 2h30 les week-ends. Pour ce qui est de la loi en vigueur concernant l’alcool, les supermarchés et les supérettes n’ont pas le droit d’en vendre après 22h. Si toutefois vous voulez poursuivre les festivités, rendez-vous dans un des gros clubs de la ville comme le Coppers ou le Diceys, qui eux accueillent du public jusqu’à 3h30.

3. On y mange particulièrement bien

Un conseil, ne vous fiez pas à la mauvaise image qu’ont les pays britanniques et celtes quand il s’agit de la nourriture. Cette dernière n’épargne pas Dublin, et pourtant, la destination est sans doute celle qui possède la scène culinaire la plus sous-estimée. Exit l’assiette lourde et traditionnelle à base de bacon et de chou (même s’il est possible d’en manger de très bonnes), une promenade dans les rues animées de Dublin permet de trouver de délicieux restaurants. Parmi les meilleures adresses: Yamamori Izakaya, un sushi bar, Umi une échoppe qui ne paye pas de mine mais qui fait les falafels de la ville, et enfin, Bunsen, où déguster des burgers dont vous nous direz des nouvelles.

Crédit photo : Bunsen

4. On y fait des rencontres facilement

Même dans la grande capitale irlandaise qu’est Dublin, avec une population de plus d’un million d’habitants et où tout va très vite, les locaux prennent le temps de sourire, de dire bonjour et sont souvent prêts à donner leur temps pour discuter. Si vous voyagez seul, par exemple, il y a fort à parier que ne le soyez pas pour longtemps. Que ce soit dans un bar, dans la queue d’un magasin ou en attendant le bus, il n’est pas rare de voir les Irlandais engager la conversation. Gardez également à l’esprit que les locaux sont particulièrement protecteurs avec les touristes, s’ils vous donnent des conseils, suivez-les car c’est réellement pour votre bien.

5. On peut être surpris par le temps

Certaines destinations connaissent une saison des pluies, d’autres ont le soleil la majorité du temps, d’autres encore sont frappées par des chutes de neige. À Dublin, rien n’est figé puisque tous ces évènements météorologiques peuvent avoir lieu dans la même journée. Sur place, il n’est pas rare de voir le temps changer complètement dans l’heure, voire en quelques dizaines de minutes. En partant de votre hôtel, ayez donc le réflexe de prendre dans votre sac à dos un coupe-vent ou une veste même s’il le ciel semble calme et dégagé, cela pourrait bien vous sauver.

6. On y privilégie la marche et le vélo

Pour celles et ceux qui l’ignorent, Dublin a été construit à l’époque médiévale et son histoire commence avec les Vikings au 10ème siècle. Autant dire qu’ils n’avaient absolument pas prévu que la population de la ville dépasse un jour le million d’habitants. Et encore moins de réserver un accès pratique aux voitures. Résultat, de nombreux axes sont embouteillés et entre les bus, les tramways et les taxis, prendre les transports en commun peut parfois s’avérer être une tâche assez complexe. Pour éviter ces problèmes d’organisation et profiter de votre séjour en toute liberté, optez plutôt pour la marche à pied ou le vélo.

Source : Matador Network
Partager sur Facebook